Coronavirus, urgence de santé internationale : couverture d’ONU Info
L'épidémie a été signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019

Cette page rassemble les informations et conseils de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et des Nations Unies concernant l'épidémie actuelle de nouveau coronavirus (2019-nCoV) qui a été signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019.

Consultez cette page pour des mises à jour quotidiennes. L'OMS travaille en étroite collaboration avec des experts mondiaux, les gouvernements et ses partenaires pour élargir rapidement les connaissances scientifiques sur ce nouveau virus, suivre sa propagation et sa virulence et fournir des conseils aux pays et aux personnes sur les mesures à prendre pour protéger la santé et prévenir la contamination.

Comment faire en sorte que les pauvres et les plus vulnérables n'assument pas le coût de la crise Covid-19

Dans le sillage de la crise sans précédent déclenchée par la pandémie de Covid-19, les systèmes fiscaux devraient être réformés, et l'évasion et la fraude fiscales réduites, afin d'assurer une reprise économique dans laquelle chacun paie sa part, suggère le Fonds monétaire international (FMI).

Coronavirus : « Trop de pays vont dans la mauvaise direction », alerte l’OMS

La pandémie de Covid-19 pourrait s’aggraver considérablement si tous les pays ne respectent pas certaines précautions de base, a alerté lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au lendemain d’une journée qui a vu l’enregistrement du chiffre record de 230.000 nouveaux cas de coronavirus.

Le monde n’est pas en voie d’atteindre l’objectif « Faim zéro » d’ici à 2030, selon l’ONU

 Cinq agences des Nations Unies avertissent lundi dans un nouveau rapport que cinq ans après que le monde s'est engagé à mettre un terme à la faim, à l'insécurité alimentaire et à toutes les formes de malnutrition, « nous ne sommes toujours pas sur la bonne voie pour atteindre cet objectif d'ici 2030 ».

Covid-19, changement climatique, conflits : davantage discriminées, les femmes ont besoin de protection (ONU)

Déjà victimes d’une discrimination généralisée, les femmes et les filles sont encore plus vulnérables et font l’objet d’une discrimination encore plus grave pendant les conflits et les catastrophes, y compris la pandémie actuelle de Covid-19, a affirmé lundi la cheffe adjointe des droits de l’homme de l’ONU.