Plus d'infos

Côte d'Ivoire : l'ONU met fermement en garde les responsables de violences

La Haute Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, a écrit à Laurent Gbagbo et plusieurs personnalités de son entourage pour leur rappeler « dans des termes fermes et non équivoques » qu'ils seront « tenus personnellement responsables des violations des droits de l'homme résultant de leurs actions ou omissions, conformément au droit international ».