Femmes

Le droit à une éducation primaire qui reflète la vision du monde des peuples autochtones reconnu à l'ONU

L'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones, qui a terminé vendredi sa quatrième session, a reconnu que les peuples autochtones ont droit à une éducation primaire de qualité qui reflète la vision qu'ils ont du monde. Sa présidente a émis l'espoir que la promotion de l'accès universel à l'éducation primaire pour les peuples autochtones ne servira pas à justifier des politiques d'assimilation de ces populations dans les cultures dominantes.

UNWRA : sans ouverture vers l'extérieur, les Palestiniens continueront à vivre dans la misère

L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestinien prépare déjà le retrait israélien de Gaza. Se préparant au pire, elle stocke nourriture et fournitures humanitaires. Se préparant au meilleur, elle prévoit un programme de formation des jeunes chômeurs, la création d'emplois et la reconstruction des infrastructures. Mais elle prévient que sans ouverture vers l'extérieur, l'assistance internationale n'améliorera pas la situation des Palestiniens. ONU-Habitat informe par ailleurs d'un programme de formation pour les maires palestiniens récemment élus.

OCHA : six millions de personnes menacées de famine au Sahel

La coordination des affaires humanitaires des Nations Unies a tiré aujourd'hui la sonnette d'alarme pour les quelque six millions de personnes menacées de famine dans la région du Sahel, après la sécheresse et les invasions de criquets migrateurs qui ont détruit l'année dernière les récoltes et les pâturages.

Fistule obstétricale : une maladie qui touche plus de 2 millions de femmes

La fistule obstétricale, lésion du périnée source d'incontinence chronique, touche plus de 2 millions de femmes dans le monde. Alors que des soins appropriés pourraient épargner des centaines de milliers de femmes chaque année, le département de l'information de l'ONU a choisi de faire figurer cette maladie dans sa liste 2005 des « Dix sujets dont le monde n'entend pas assez parler ».