Paix et sécurité

En Syrie, aucun belligérant n’a « les mains propres », estime la Commission d’enquête de l’ONU

Aucune partie au conflit syrien n’a les « mains propres », a indiqué mardi la Commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie, qui dénonce le fait que derrière les lignes de front et les gros titres, « les acteurs armés continuent de soumettre les civils à des abus horribles et de plus en plus ciblés ».

Afghanistan : les négociations à Doha offrent une occasion majeure de réaliser les aspirations à la paix (ONU)

Le chef de l’ONU a salué l’ouverture de pourparlers inter-afghans au Qatar le 12 septembreet réaffirmé l’appui des Nations Unies au processus.

Yémen : des experts dénoncent l’impunité pour les crimes commis par les belligérants

Après six années ininterrompues de conflit armé, toutes les parties continuent de ne montrer aucun respect pour le droit international ou la vie, la dignité et les droits des personnes au Yémen, a conclu ce mercredi le Groupe d’éminents experts internationaux et régionaux sur le Yémen, qui a publié ce mercredi à Genève son rapport intitulé « une pandémie d’impunité dans un pays torturé ».

RDC : plus de 24.000 personnes déplacées en un mois par divers conflits au Kasaï

La recrudescence de la violence au Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC), pourrait provoquer de nouveaux déplacements massifs de population, a averti vendredi l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) qui plaide pour que l’on se concentre à nouveau sur cette province pour rétablir la paix et désamorcer les tensions.

Burkina Faso : l’ONU engage une course contre la montre pour éviter une catastrophe de la faim

Le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sont engagés dans une « course contre la montre » pour porter assistance au plus de 3,2 millions de personnes au Burkina Faso qui peinent actuellement à se nourrir.

RDC : l’ONU s’inquiète de l’escalade des violences entre communautés dans le Sud-Kivu

Au moins 128 personnes, dont 21 femmes et sept enfants, ont été tuées lors de violents affrontements entre des groupes armés et les forces armées nationales ainsi que lors d'attaques contre les civils dans la région des Hauts Plateaux du Sud-Kivu, entre février 2019 et juin 2020, déplore le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en République démocratique du Congo. 

Mali : 580 personnes tuées depuis janvier dans le centre du pays où la sécurité se détériore (ONU)

Les violences au centre du Mali ont entrainé la mort de 580 personnes depuis le début de l’année, a indiqué vendredi la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, qui a appelé les autorités maliennes à ouvrir rapidement « des enquêtes approfondies, impartiales et indépendantes » sur ces violences.

RDC : le Conseil des droits de l’homme se penche sur l’impact des conflits armés

Devant le Conseil des droits de l’homme, la cheffe des droits humains de l’ONU a fait part, mercredi, de son inquiétude sur les répercussions du conflit armé en République démocratique du Congo (RDC).
 

Face aux millions d’enfants pris au piège des conflits, l’ONU appelle à mettre en œuvre les processus de paix

L’exploitation et l’abus tragique des garçons et des filles utilisés pour et par les conflits armés se sont poursuivis sans relâche en 2019, alors que les Nations Unies ont vérifié plus de 25.000 violations graves contre les enfants, souligne le dernier Rapport annuel du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés publié lundi. 

RDC: 1.300 civils tués au cours des huit derniers mois (ONU)

Près de 1.300 civils ont été tués dans divers conflits entre des groupes armés et des forces de sécurité en République démocratique du Congo (RDC) au cours des huit derniers mois, a indiqué l’ONU vendredi.