Paix et sécurité

Le Conseil de sécurité invite les deux parties à chercher une solution politique à la crise malgache

Exprimant leur "très grave préoccupation" face à la crise politique qui se déroule actuellement à Madagascar, les membres du Conseil de sécurité ont invité toutes les parties impliquées à s'abstenir de prendre des mesures de nature à aggraver la situation dans l'île et à rechercher une situation politique dans le cadre constitutionnel du pays.

Sahara occidental: le Conseil de sécurité accorde un répit de deux mois à la MINURSO

Confronté à une impasse politique au sujet du Sahara occidental, le Conseil de sécurité a décidé aujourd'hui de proroger de deux mois le mandat de la Mission de l'ONU chargée du référendum au Sahara occidental (MINURSO), qui s'efforce depuis plus de 11 ans d'organiser une consultation populaire sur la question de savoir si le territoire devait devenir indépendant ou être rattaché au Maroc.

Le Conseil de sécurité demande au Groupe d'experts d'enquêter sur le respect des sanctions contre le Libéria

- Le Conseil de sécurité a adopté ce soir à l'unanimité une résolution qui prévoit le rétablissement du Groupe d'experts constitué l'an dernier pour enquêter au Libéria et dans les pays limitrophes sur la manière dont sont appliquées les sanctions de l'ONU contre les autorités de Monrovia.

Kofi Annan préconise la reprise du processus de paix en Angola après la disparition de Jonas Savimbi

Réagissant à l'annonce de la mort du chef rebelle angolais Jonas Savimbi, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a lancé un appel aux parties au conflit pour qu'ils concluent immédiatement un cessez-le-feu et reprennent les négociations de paix en conformité avec les dispositions du Protocole de Lusaka.

Premières réunions tripartites Indonésie-Timor Est-Australie à Denpasar

Les représentants du Timor oriental, de l'Australie et de l'Indonésie ont tenu aujourd'hui à Denpasar, en Indonésie, leur première réunion tripartite de trois heures qui a leur a permis d'aborder des questions comme les préparatifs du territoire à l'indépendance, la coopération en matière de développement et la nature de leurs futures relations.

Le Conseil de sécurité examine ses différentes options concernant le Sahara occidental

S'adressant à la presse aujourd'hui, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de février, l'ambassadeur Adolfo Aguilar Zinser du Mexique, a déclaré que ses collègues continuaient d'examiner les différentes options présentées par le secrétaire général dans un récent rapport sur la situation au Sahara occidental, et qu'ils s'entretiendraient demain avec l'envoyé de l'ONU dans le territoire, James Baker, avant d'adopter une position sur la question.

Le Conseil de sécurité se félicite de la reprise des pourparlers directs à Chypre

Le Conseil de sécurité s'est félicité aujourd'hui de la reprise des pourparlers directs entre les représentants des communautés chypriotes grecque et turque qui se sont déroulés à Nicosie du 16 janvier au 19 février sous les auspices d'Alvaro de Soto, le représentant du secrétaire général de l'ONU, et a exhorté les dirigeants des deux côtés à reprendre les sessions de négociations à partir du 1er mars "dans un esprit de compromis" propice à rapprocher les positions des uns et des autres.

Le Conseil de sécurité examine la question du Moyen-Orient

Le Conseil de sécurité devait entamer en fin d'après-midi une séance publique consacrée à la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne.

Colombie: Kofi Annan condamne l'enlèvement d'une candidate aux élections présidentielles

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a vivement condamné l'enlèvement d'une candidate aux élections présidentielles en Colombie, Ingrid Betancourt, et demandé à tous les groupes armés du pays de suspendre leurs attaques contre les populations civiles.

La délégation du Conseil de sécurité conclut sa visite en Ethiopie-Erythrée

La délégation de diplomates représentant les 15 membres du Conseil de sécurité ont conclu leur visite de trois jours en Ethiopie et en Erythrée au cours de laquelle les dirigeants des deux pays ont annoncé leur intention de régler la question frontalière qui les divise en conformité avec les dispositions des Accords d'Alger.