Paix et sécurité

Myanmar : l'Envoyé spécial de l'ONU tente à nouveau d'obtenir la libération d'Aung San Suu Kyi

L'Envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU est arrivé au Myanmar aujourd'hui pour une onzième mission pendant laquelle il va de nouveau tenter d'obtenir la remise en liberté d'Aung San Suu Kyi, chef de file du mouvement en faveur de la démocratie et Prix Nobel de la Paix.

Le succès du maintien de la paix est lié au rétablissement de l'état de droit, affirme un responsable de l'ONU

« Nous ne pouvons plus nous permettre de traiter la restauration de l'état de droit comme une activité secondaire », a déclaré aujourd'hui le responsable de l'ONU pour les opérations de la paix en s'adressant au Conseil de sécurité qui consacrait une deuxième réunion au thème « Justice et état de droit : le rôle de l'ONU. »

Le Secrétaire général s'apprête à nommer les nouveaux commandants des forces de l'ONU au Libéria et en République démocratique du Congo

Le commandant des forces de l'ONU en Sierra Leone va prendre la tête des forces de l'ONU au Libéria tandis que le commandant Diallo sera remplacé par le général de division nigérian Samaila Iliya à la tête des troupes de l'ONU en République démocratique du Congo.

Le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord expose le point de vue de son pays sur les tensions actuelles

La déclaration à la tribune de l'Assemblée générale du ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, a été l'occasion d'entendre le point de vue d'un des protagonistes de la crise dans la péninsule coréenne tandis que la menace terroriste continuait à susciter des prises de position de la part des autres chefs d'Etat, de gouvernement et des ministres qui prenaient part à cette sixième journée de débat général.

Kofi Annan prêt à aider la Colombie à trouver une solution négociée à son conflit avec l'opposition armée

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, qui rencontrait aujourd'hui le Président de la Colombie, Alvaro Uribe, lui a réaffirmé qu'il était prêt à aider son pays à trouver une solution négociée à un conflit qui dure depuis des décennies, a fait des dizaines de milliers de morts et a entraîné le déplacement de plus de deux millions d'habitants.

La Guinée-Bissau a évité le pire, indique un responsable de l'ONU au Conseil de sécurité

Avec l'adoption d'une charte politique de transition et l'investiture hier d'un Président et d'un Premier ministre de transition, la Guinée Bissau, où un coup d'état s'était produit le 14 septembre, semble avoir évité le pire, a indiqué aujourd'hui un responsable de l'ONU au Conseil de sécurité.

Les troupes de l'ECOMIL endossent le casque bleu de l'ONU dès le 1er octobre

Les soldats de l'ECOMIL, la forces ouest-africaine déployée au Libéria pour stabiliser le pays, endosseront dès mercredi, date à laquelle commence le mandat de la mission de l'ONU dans le pays, les casques bleus de soldats de la paix.

Le Moyen-Orient plus que jamais présent dans le débat général de l'Assemblée

Avec les déclarations des ministres des Affaires étrangères de la Syrie, de l'Egypte, de l'Arabie saoudite, de la Jordanie et du Chef de la délégation de l'Observateur de la Palestine, les dossiers du Moyen-Orient ont de nouveau occupé une place importante au cours de cette cinquième journée du débat général.

Débat général J+4 : le Président du Zimbabwe et les dirigeants des Emirats du Golfe s'adressent aujourd'hui à l'Assemblée générale

Pour sa quatrième journée de débat de haut niveau, l'Assemblée entend à nouveau aujourd'hui une trentaine de chefs d'Etat, de gouvernement et de ministres dont le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe, le ministre des Affaires étrangères turc, Abdullah Gül, et les ministres du Bahrein, du Qatar et des Emirats arabes unis.

Le Quatuor réclame un effort accru aux Israéliens et Palestiniens

Le Quatuor composé de l'ONU, des Etats-Unis, de l'Union européenne et de la Fédération de Russie, qui cherche à obtenir un règlement définitif de la question israélo-palestinienne, a demandé, à l'issue d'une réunion qui s'est tenue au siège de l'ONU à New York ce matin, que chaque partie fasse beaucoup plus pour répondre, immédiatement et simultanément, aux principales préoccupations de l'autre. Quant au Secrétaire général de l'ONU, il s'est personnellement déclaré favorable à l'adoption de mesures audacieuses « fermement soutenues » par une présence internationale.