Paix et sécurité

Le chef de l'ONU pour les droits de l'homme appelle les dirigeants d'Europe de l'Est à parler haut et clair contre le racisme

Dans une région marquée par les affrontements ethniques, le Haut-Commissaire aux droits de l'homme par intérim, Bertrand Ramcharan, a demandé aux dirigeants d'Europe centrale et de l'Est de s'exprimer clairement contre la xénophobie et le racisme.

Kofi Annan à l'Assemblée générale : appel pressant à la réforme et à une réflexion sur le recours préventif à la force

Dans son adresse à l'Assemblée générale ce matin, Kofi Annan, soulignant le caractère exceptionnel de la période actuelle après qu'une succession d'événements ait remis en cause les institutions internationales, a appelé l'Assemblée générale à engager de toute urgence les réformes indispensables et à se poser des questions fondamentales telles que celle du recours préventif à la force.

Assemblée générale : le transfert de souveraineté en Iraq ne sera ni précipité ni différé, affirme George Bush

A la tribune de l'Assemblée générale, George Bush a défendu l'action de la coalition en Iraq, engagée "pour défendre la paix et la crédibilité de l'ONU" et qui a abouti à un "Iraq libre", tout en affirmant que les Etats membres de l'ONU restaient unis sur les questions fondamentales. Il a indiqué que le transfert de souveraineté aux Iraquiens ne serait "ni précipité ni différé par les souhaits d'autres parties" et a appelé "les nations de bonne volonté" à venir en aide à l'Iraq.

Jacques Chirac en faveur d'un transfert des pouvoirs administratifs et économiques aux autorités iraquiennes actuelles

Le Président de la France a prôné un transfert de souveraineté progressif des responsabilités administratives et économiques aux institutions iraquiennes actuelles sous l'égide de l'ONU et "selon un calendrier réaliste". Il a également appelé à un renforcement du Conseil de sécurité "à qui il appartient d'autoriser le recours à la force."

Ouverture du débat général : les dirigeants du monde ont débattu des modalités de la lutte contre le terrorisme et de la réforme de l'ONU

Les grandes questions qui préoccupent cette année les quelque 80 chefs d'Etat et de gouvernement rassemblés pour la première journée du débat de haut niveau de l'Assemblée générale de l'ONU, portent sur les moyens à mettre en oeuvre pour lutter contre le terrorisme international, les menaces qui pèsent sur le multilatéralisme et les dangers de l'unilatéralisme, les effets de la mondialisation, notamment les rééquilibrages à opérer en matière de commerce international, et enfin la réforme de l'ONU.

Choqué, Kofi Annan indique que l'ONU évalue quelle va être sa position après la nouvelle attaque à Bagdad

Kofi Annan s'est dit choqué et affligé par la nouvelle attaque des locaux de l'ONU à Bagdad et a indiqué qu'une réunion se déroulait au moment même où il s'exprimait, tôt ce matin à New York, pour passer en revue ce qui s'était produit et décider de la position de l'ONU après cet événement. Plus tard dans la journée, il exprimait sa consternation à l'égard du fait que le Siège des Nations Unies en Iraq ait été de nouveau la cible d'un acte de terreur.

Un Groupe indépendant chargé par Kofi Annan d'analyser les circonstances de l'attaque terroriste contre l'ONU en Iraq

Alors qu'un nouvel attentat dirigé contre le quartier général de l'ONU vient de se produire à Bagdad, le Secrétaire général de l'ONU a demandé à l'ancien Président de la Finlande, Martti Ahtisaari, de présider un groupe d'experts indépendants chargé de réfléchir à la sécurité du personnel de l'ONU.

Retour au Myanmar pour l'envoyé de l'ONU qui cherchera à nouveau à obtenir la libération d'Aung San Suu Kyi

Dans une nouvelle tentative pour obtenir la libération d'Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix et chef de file du mouvement démocratique au Myanmar, ainsi que de ses partisans également placés en détention par le gouvernement, l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU se rendra à nouveau la semaine prochaine dans le pays où il espère pouvoir s'entretenir avec le chef du gouvernement.

Pour extirper les racines du mal terroriste, Kofi Annan croit en la promotion d'une vision convaincante du monde

En réponse au "fléau" du terrorisme, Kofi Annan a appelé à faire preuve à la fois d'inflexibilité et de sang-froid, à ne pas céder à l'émotion et à ne pas se limiter au recours à la force mais à gagner les coeurs en présentant une vision du monde plus convaincante que la leur.

Un an après la crise en Côte d'Ivoire, les agences de l'ONU font le lourd bilan de ses conséquences humanitaires

Un an après « les événements qui ont amené la Côte d'Ivoire à une instabilité inconnue par le pays depuis son indépendance », les agences humanitaires de l'ONU font le bilan des lourdes conséquences humanitaires de la crise, conséquences qui touchent ses résidents comme l'ensemble de ses voisins.