Paix et sécurité

Kofi Annan réclame au Conseil de sécurité l'envoi d'une Force multinationale au Libéria

La reprise des combats à Monrovia en dépit du cessez-le-feu d'Accra et le risque d'une catastrophe humanitaire « à une échelle encore plus grande que celle de Bunia », en République démocratique du Congo, ont amené le Secrétaire général de l'ONU à adresser un cri d'alarme au Conseil de sécurité et à lui demander d'autoriser de toute urgence l'envoi au Libéria d'une Force multinationale conduite par un Etat membre de l'ONU.

L'annonce d'un cessez-le-feu par les groupes palestiniens saluée par Kofi Annan

Le Secrétaire général de l'ONU voit dans le cessez-le-feu annoncé aujourd'hui par les groupes palestiniens une raison d'espérer et presse les parties à avancer sur la voie tracée par la Feuille de route.

Accord conclu sur le commandement de l'armée, indique la Mission de l'ONU en R.D. du Congo

Un des obstacles à la mise en oeuvre des accords de paix en République démocratique du Congo (RDC) a été levé dimanche avec la signature d'un accord entre le gouvernement et les groupes rebelles sur le partage des responsabilités au sein de l'armée, indique la Mission de l'ONU sur place qui se félicite de cette avancée.

Le Conseil de sécurité en consultation sur l'envoi d'une force multinationale au Libéria

Le Conseil de sécurité tient cet après midi des consultations à huis clos sur le Libéria après que Kofi Annan lui ait demandé d'autoriser le déploiement d'une Force multinationale pour parer au risque d'une catastrophe humanitaire à grand échelle que fait courir la reprise de combats extrêmement violents à Monrovia.

Mise en garde de Kofi Annan au Conseil de sécurité sur les risques de détérioration en R.D. du Congo

En préalable à la réunion du Conseil de sécurité consacrée au renouvellement du mandat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC), le Secrétaire général avait adressé une lettre au Conseil insistant sur la gravité de la situation et les risques sérieux de détérioration si un niveau suffisant de sécurité n'était pas maintenu dans l'Ituri, la province du Nord-Est du pays qui a connu une récente flambée de violence.

L'Envoyé de l'ONU en Iraq s'apprête à rencontrer des dignitaires chiites

L'Envoyé spécial de l'ONU poursuit ses contacts avec les représentants de la société iraquienne en rencontrant demain, à Nadjaf, des dignitaires religieux chiites et s'apprête à ouvrir lundi une réunion d'experts qui réfléchiront à la mise en place d'un système judiciaire intérimaire dans la perspective de la traduction en justice des responsables des crimes commis en Iraq.

Le chef de l'ONU pour les réfugiés réclame l'envoi d'une force de rétablissement de la paix au Libéria

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Ruud Lubbers, a renouvelé aujourd'hui son appel à l'arrêt immédiat des hostilités au Libéria et a réclamé le déploiement d'une force internationale de maintien de la paix.

Beaucoup reste à faire pour neutraliser Al Quaeda, selon l'étude d'experts de l'ONU

Pour le groupe d'experts de l'ONU chargé de surveiller les activités d'Al Quaeda, le réseau terroriste accusé d'avoir lancé les attaques du 11 septembre contre les Etats-Unis représente encore une menace sérieuse, susceptible de faire usage d'armes de destruction massive. Que ce soit dans le domaine de la sécurisation des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou dans celui du financement du terrorisme où « la partie émergée de l'iceberg » seulement aurait été démantelée, l'étude présentée aujourd'hui recommande aux Etats de resserrer encore leurs contrôles.

La Commission de l'ONU accorde 2,27 milliards de dollars pour les dommages subis pendant l'invasion du Koweït par l'Iraq

La Commission d'indemnisation des Nations Unies a aujourd'hui approuvé l'affectation de 2,27 milliards de dollars à titre de dédommagements pour les pertes subies lors de l'invasion de l'Iraq et de l'occupation du Koweït en 1990-91.

Le mandat de la Force de l'ONU surveillant le dégagement du Golan prolongé de six mois

Le Conseil de sécurité a prolongé jusqu'en décembre le mandat de la FNUOD, la Force de l'ONU chargée d'observer le dégagement des forces syriennes et israéliennes des hauteurs du Golan.