Paix et sécurité

Le débat général de la 60e Assemblée générale s'est terminé vendredi

L'Assemblée générale a achevé vendredi son débat général au cours duquel les Etats membres ont souligné la nécessité de maintenir et de renforcer l'élan politique en faveur du développement, a souligné le président de la 60e session, le Suédois Jan Eliasson.

TICEN : Kofi Annan exhorte les Etats membres à réaffirmer leur attachement au traité d'interdiction des essais nucléaires

Dans un discours prononcé à l'ouverture la Conférence en vue de faciliter l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), le Secrétaire général a invité hier les Etats membres à réaffirmer leur attachement au Traité, ouvert à la signature il y a 9 ans et instrument incontournable de la lutte contre la prolifération des armes nucléaires.

Sommet mondial : la cérémonie des traités a enregistré un nombre record de signatures

La cérémonie des traités, organisée au siège de l'ONU pendant le sommet mondial, a enregistré un nombre record de signatures, ratifications et d'adhésions. Les traités antiterrorisme dont la Convention internationale pour la répression des actes de terrorisme nucléaire étaient au centre de l'événement.

Journée de la paix : le Secrétaire général appelle à observer un cessez-le-feu mondial de 24 heures

Pour marquer la journée internationale de la paix célébrée aujourd'hui, le Secrétaire général a appelé à observer un cessez-le-feu et une journée de non-violence pendant une durée de 24 heures et partout dans le monde.

Guinée-Bissau : l'investiture du président permettra la reprise de l'aide internationale, souligne le Secrétaire général

Lors d'une rencontre aujourd'hui avec le Premier ministre de la Guinée-Bissau, le Secrétaire général a souligné l'importance de tenir l'investiture du nouveau président élu, le 1er octobre prochain, et rappelé que cet événement marquerait la restauration de la légalité constitutionnelle dans le pays et donc la reprise de l'aide internationale.

L'Iraq prête pour le référendum sur la constitution et pour les élections générales, selon l'Envoyé de l'ONU

L'Iraq est maintenant prête pour le référendum et les élections générales prévues le 15 octobre et le 15 décembre prochains, a indiqué aujourd'hui devant le Conseil de sécurité l'Envoyé de l'ONU dans le pays, rappelant que le rôle de diffusion du projet de constitution ne constituait pas un plaidoyer pour ce texte issu de longues négociations internes.

Liban : une conférence internationale des donateurs annoncée à l'ONU

Les réformes du nouveau gouvernement libanais et l'organisation d'une conférence de donateurs prochainement à Beyrouth ont reçu hier l'appui au plus haut niveau à l'ONU, alors que le Secrétaire général, les Etats-Unis, la France, l'Italie, le Royaume-Uni, l'Egypte, l'Arabie Saoudite ont réaffirmé l'importance de la souveraineté et de la stabilité du Liban pour le Moyen-Orient.

Le Quatuor pour le Moyen-Orient appelle Israéliens et Palestiniens à profiter de l'élan du retrait de Gaza

Les membres du Quatuor pour le Moyen-Orient, réunis aujourd'hui au niveau ministériel à l'ONU, ont exhorté les Palestiniens à démanteler l'infrastructure terroriste et noté que la participation des milices à un processus démocratique était incompatible avec la poursuite d'une action armée. Ils ont parallèlement appelé Israël à cesser toute action qui préjuge des frontières définitives d'un Etat palestinien.

Kofi Annan propose un pacte avec les Etats membres pour la mise en œuvre du Document final du sommet

Le Secrétaire général a proposé aujourd'hui un pacte avec les Etats Membres pour réaliser les engagements pris au sommet mondial, promettant de commencer immédiatement les réformes qui incombent au Secrétariat et de rappeler les Etats à leurs propres obligations s'ils venaient à y manquer, sous le regard de l'opinion publique internationale.

La question du nucléaire iranien au centre de l'intervention de Condoleezza Rice à l'Assemblée générale

Dans un discours à l'Assemblée générale, la Secrétaire d'Etat américaine a appelé aujourd'hui l'Iran à revenir à la table des négociations, à renoncer « pour toujours » à son projet de développer des armes nucléaires et souhaité que le Conseil de sécurité soit capable de gérer les grands défis actuels telle que la question du nucléaire iranien.