Paix et sécurité

Conseil de sécurité : le gouvernement iraquien demande la prorogation de la force multinationale

S'il s'est dit impatient de voir le jour où les forces de son pays pourraient assumer l'entière responsabilité de sa sécurité, le ministre iraquien des affaires étrangères a demandé aujourd'hui au Conseil de sécurité la prorogation de la force multinationale qui a permis, selon lui, des « avancées spectaculaires » sur la voie de la démocratie. La rédaction de la Constitution, à laquelle l'ONU apportera son aide, sera la prochaine étape déterminante, a-t-il estimé.

R. D. du Congo : l'ONU condamne le meurtre de 19 civils dans le Sud-Kivu

La Coordination humanitaire de l'ONU sonne l'alarme sur les affrontements entre groupes armés dans le Sud-Kivu, en République démocratique du Congo, qui a fait encore 19 morts, des blessés gravement atteint par des coups de machette et plus d'une cinquantaine de disparus.

Le Conseil de sécurité condamne tous les actes d'abus et d'exploitation sexuels commis par les casques bleus

Le Conseil de sécurité a condamné aujourd'hui tous les actes d'abus et d'exploitation sexuels commis par le personnel du maintien de la paix des Nations Unies et réaffirmé la nécessité de veiller à ce que de tels actes soient sanctionnés. Le Conseiller du Secrétaire général sur la question a proposé d'instaurer des « cours martiales » au sein même des opérations.

Soudan : Alpha Oumar Konaré estime que l'intervention de troupes non africaines pourrait déstabiliser davantage le pays

Au micro de la radio de l'ONU, Alpha Oumar Konaré, Président de la Commission de l'Union africaine, a souligné hier que l'intervention de troupes non africaines pourrait déstabiliser davantage le Soudan. De son côté, le Secrétaire général a exclu aujourd'hui l'intervention de troupes de l'OTAN, préférant un soutien logistique pour déployer des troupes supplémentaires.

Sud Soudan : l'accord de paix global risque d'échouer par manque de financement, affirme Kofi Annan

Confirmant des pénuries alimentaires dans le Sud du pays, le Secrétaire général a attiré aujourd'hui à Khartoum l'attention sur le paradoxe du manque de financement pour le Sud où existe un accord, et de l'absence d'accord au Darfour où existent les ressources. Kofi Annan a aussi salué la reprise des négociations sur le Darfour entre le Gouvernement soudanais et les mouvements rebelles, annoncé pour le 10 juin à Abuja, exprimant l'espoir qu'ils négocieraient jusqu'à aboutir à un accord.

Pakistan : Kofi Annan indigné par l'attentat perpétré à Islamabad

Le Secrétaire général a condamné fermement aujourd'hui l'attentat terroriste à la bombe qui a été perpétré dans un lieu de pèlerinage à Islamabad.

Conférence des donateurs d'Abbis-Abeba : Kofi Annan salue les promesses généreuses

Le Secrétaire général a salué les promesses généreuses qui ont été faites aujourd'hui et qui incluent notamment des ponts aériens stratégiques, lors de la clôture de la conférence des donateurs pour un soutien à la Mission de l'Union africaine au Darfour qui s'est tenue aujourd'hui à Addis-Abeba. Il a ajouté que ces contributions devraient être complétées pour être complètement efficaces.

Conseil de sécurité : la moitié des conflits connaissent une reprise, selon la Vice-Secrétaire générale

Lors d'un débat public du Conseil de sécurité consacré à la consolidation de la paix après les conflits, la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Louise Fréchette, a souligné l'importance d'améliorer le soutien aux pays qui sortent d'un conflit alors que la moitié des guerres qui prennent fin connaissent une reprise. Elle a rappelé la proposition de Kofi Annan de créer Commission de consolidation de la paix, ainsi qu'un bureau d'appui à la consolidation de la paix pour y faire face.

La crise au Darfour illustre la nécessité d'un Fonds humanitaire d'urgence, estime Kofi Annan

L'appel répété aux contributions pour chaque crise humanitaire dans le monde occupe un temps précieux et ne permet parfois de récolter que 15% des fonds demandés, a rappelé aujourd'hui Kofi Annan. Il a estimé que le temps qu'il a fallu pour agir au Darfour démontrait la nécessité de créer un « fonds humanitaire de taille raisonnable », notamment pour agir dans les « crises oubliées », ainsi qu'il le propose dans son projet de réforme des Nations Unies.

Burundi : le Conseil de sécurité salue l'accord conclu entre le Gouvernement et le Palipehutu-FNL d'Agathon Rwasa

Le Conseil de sécurité a salué hier l'engagement signé entre le Gouvernement burundais et le mouvement rebelle du Palipehutu-FNL d'Agathon Rwasa, dernier groupe à rejoindre le processus de transition dans le pays. L'accord prévoit un cessez-le-feu permanent et un engagement à négocier sans entraver le processus électoral, du 3 juin au 19 août prochain.