Paix et sécurité

Ouverture lundi 2 mai de la Conférence des Parties chargée d'examiner le TNP

La Conférence des Parties chargée d'examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2005 s'ouvrira lundi prochain au siège de l'ONU à New York. Les questions de l'universalité du Traité, du désarmement et de la non-prolifération, du régime de garanties de l'Agence internationale de l'énergie atomique, de la vérification et du respect des obligations seront au centre des débats pendant quatre semaines.

Le TNP doit être renforcé, selon le président de la Conférence des Parties 2005

Le président de la Conférence des Parties chargée d'examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2005, qui démarrera lundi prochain au siège de l'ONU à New York, a espéré que les Parties produiront un Document final qui renforcera les capacités du Traité à répondre aux défis qu'il s'est fixé. Si les Parties échouent à trouver un consensus, les conséquences seront très négatives pour le Traité lui-même, a-t-il prévenu.

Les obligations contenues dans la résolution 1559 ne sont pas toutes respectées, souligne Jean-Marc de la Sablière

A l'issue d'une réunion au Conseil de sécurité sur l'application de la résolution 1559 qui demande le retrait de toutes les forces étrangères du Liban, le Représentant de la France à l'ONU a souligné que les obligations contenues dans la résolution n'avaient pas été toutes respectées. Il a souhaité qu'un nouveau texte sur la question soit adopté la semaine prochaine.

Ashraf Qazi se félicite de la formation d'un gouvernement iraquien

Le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq se félicite de l'annonce, trois mois après les élections générales, de la formation d'un gouvernement iraquien, un nouveau pas important dans la transition démocratique du pays. Il se rendra à Istanbul cette semaine pour une réunion avec les ministres des affaires étrangères des pays voisins de l'Iraq.

HCR : des milliers de Togolais fuient leur pays après le résultat des élections

Craignant un exode massif, l'agence de l'ONU pour les réfugiés est en train de déployer des équipes sur le terrain au Bénin et au Ghana pour répondre aux besoins d'urgence des réfugiés Togolais. Inquiets de la détérioration de la situation dans leur pays après le résultat des élections mardi, plus de 3 600 Togolais s'étaient déjà réfugiés au Bénin et 400 au Ghana jeudi à la mi-journée.

Côte d'Ivoire : le Secrétaire général salue l'annonce du président Gbagbo sur l'éligibilité des candidats à l'élection présidentielle

Le Secrétaire général salue l'annonce faite par le président Gbagbo selon laquelle tous les candidats désignés par les parties signataires de l'Accord de Linas-Marcoussis seraient éligibles pour la présidence lors des prochaines élections nationales en Côte d'Ivoire. Il exhorte une fois de plus les parties à s'acquitter de leurs engagements respectifs en vertu de l'Accord de Pretoria, en vue de faire avancer rapidement le processus de paix.

Timor-Leste : le Conseil de sécurité établit une mission politique pour une durée d'un an

Le Conseil de sécurité établit pour un an le Bureau des Nations Unies au Timor Leste, une mission politique, qui accompagnera la mise en place des institutions d'État et d'une force de police et qui assurera une formation au respect de la démocratie et des droits de l'homme. Il demande par ailleurs aux donateurs de continuer à fournir des ressources pour assurer le développement à long terme du pays.

OCHA : l'Ethiopie et la Somalie touchées par les inondations

Le Bureau de la Coordination humanitaire de l'ONU alerte sur les inondations en Afrique de l'Est, notamment en Ethiopie et en Somalie, qui ont causé de nombreuses pertes en vies humaines.

Togo : le Secrétaire général appelle au calme dans l'attente du résultat définitif de l'élection présidentielle

Saluant la « mobilisation pacifique » du peuple togolais à l'occasion des élections présidentielles de dimanche, le Secrétaire général a réitéré son appel au calme et au respect de la légalité.

Sommet Asie-Afrique : Kofi Annan invoque l'esprit de Bandung en faveur de la réforme des Nations Unies

Présent au cinquantenaire de la Conférence de Bandung, à l'origine du mouvement des pays non alignés, le Secrétaire général a invoqué « l'esprit de Bandung » et engagé les dirigeants présents, représentant les trois quart de la population, à soutenir les propositions de réforme qu'il a présentées dans son rapport « Dans une liberté plus grande ».