Paix et sécurité

L'action du HCR réclamée au Darfour par les autorités soudanaises

Alors que le Conseil de sécurité se penche à nouveau aujourd'hui sur la situation au Darfour, le Haut Commissaire de l'ONU pour les réfugiés indique, au terme d'une visite de cinq jours au Soudan, avoir été sollicité par les autorités du pays pour vérifier la nature volontaire des retours de personnes déplacées et la « nature civile » de celles résidant dans les camps.

Le Soudan à nouveau au Conseil de sécurité à partir de demain

C'est en effet demain que la Haut Commissaire aux droits de l'homme et le Conseiller spécial de l'ONU pour la prévention des génocides feront part au Conseil de sécurité des conclusions qu'ils ont tirées de leur mission au Darfour tandis que le Représentant spécial pour le Soudan doit présenter son deuxième rapport mensuel mardi prochain.

Les progrès limités de l'Assemblée ivoirienne notés avec regret par Kofi Annan

Avec la clôture, hier, de la session extraordinaire de l'Assemblée nationale, c'est un délai important fixé par l'Accord d'Accra III qui ne sera pas respecté, note aujourd'hui le Secrétaire général qui exprime dans une déclaration ses regrets à l'égard des progrès très limités enregistrés au cours de cette session.

Kofi Annan attend d'en savoir plus sur la Conférence sur l'Iraq

Interrogé par la presse à la suite de sa rencontre informelle sur le Myanmar, Kofi Annan a indiqué attendre de disposer de plus d'éléments avant de décider d'assister à la Conférence sur l'Iraq qui pourrait avoir lieu en Egypte, selon l'annonce faite aujourd'hui par le Secrétaire d'Etat américain Colin Powell.

Le Secrétaire général de l'ONU exhorte le Myanmar à écouter les conseils de pays amis

A la suite des consultations informelles qui ont eu lieu aujourd'hui sur le Myanmar, Kofi Annan a exhorté les autorités du Myanmar à écouter les conseils de « pays amis » et à autoriser son Envoyé à se rendre au plus vite dans le pays.

Assemblée générale : foi renouvelée dans les organisations régionales

Du Sommet arabe à la mise en place d'un « système pan-arabe », en passant par l'Union du Maghreb Arabe, la dynamisation de l'espace euro-méditerranéen, la montée en puissance de l'Union africaine et la Communauté des Etats sahélo-sahariens, il a été beaucoup question aujourd'hui à l'Assemblée générale de la dynamisation des organisations régionales.

Côte d'Ivoire : nouvel appel à l'intervention de présidents africains et de Kofi Annan

Dans son rapport bimensuel, le Groupe de suivi des accords d'Accra III recommande aux présidents du Ghana, du Nigeria et au Secrétaire général de l'ONU de rencontrer le président de la Côte d'Ivoire pour établir quels obstacles s'opposaient à l'application des accords de Linas-Marcoussis et notamment à la révision de l'article 35 de la Constitution sur les conditions d'éligibilité aux élections présidentielles.

La révision des conditions d'élégibilité à la présidence ivoirienne réclamée par l'ONU

Tout en se déclarant satisfait de la reprise du travail du gouvernement ivoirien, le Conseil de sécurité a réclamé aujourd'hui au président de la Côte d'Ivoire de faire tout son possible pour que soit révisé, « comme il s'y est engagé à Accra », l'article de la Constitution portant sur les conditions d'éligibilité à la présidence.

Tous les Ivoiriens résolus à aller vers la paix, affirme le ministre de la Côte d'Ivoire à l'Assemblée générale

Tous les Ivoiriens sans exception sont résolus à rassembler leurs efforts au service de la paix, a déclaré aujourd'hui devant l'Assemblée générale le ministre des Affaires étrangères de la Côte d'Ivoire qui a énuméré les progrès réalisés depuis l'accord d'Accra de juillet sans omettre de mentionner les questions non réglées.

Le président du Nigeria exhorte le Conseil de sécurité à soutenir l'Afrique nouvelle

Au cours d'une séance du Conseil consacrée à l'Afrique et beaucoup au Darfour, le président du Nigeria et président de l'Union africaine, soulignant les efforts effectués par l'organisation pour prendre en charge la sécurité du continent, a affirmé qu'une Afrique nouvelle voyait le jour et a demandé au Conseil de lui conserver son soutien.