Migrants et réfugiés

TEMOIGNAGE : « J'ai peur de ne plus jamais revoir mon mari »

Nataliia Vladimirova a fui sa maison de Kharkiv, en Ukraine, le premier jour de l'invasion russe, le 24 février, avec sa fille de quatre ans, Oleksandra, et sa belle-mère. Elles font partie des milliers de réfugiés ukrainiens bénéficiant d'un statut de protection temporaire au Portugal. Elle partage avec ONU Info son histoire déchirante de séparation familiale et de perte.