Santé

Elimination des mutilations génitales féminines : il n’y a pas de temps à perdre, prévient l’ONU

Le nombre de femmes et de filles victimes de mutilations génitales féminines (MGF) dans le monde pourrait passer de 200 millions à 268 millions d’ici à 2030 si aucune action concertée et rapide n’est mise en œuvre pour éradiquer cette violation des droits humains, ont prévenu mardi les Nations Unies.