Santé

Covid-19 : « ce n’est pas le moment de baisser la garde », prévient l’OMS

Bien que les décès dus au coronavirus soient tombés à leur plus bas niveau depuis le début de la pandémie, la Covid-19 reste une urgence de santé publique mondiale, a indiqué mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il s’agit du niveau d’alerte le plus élevé de l’agence sanitaire mondiale de l’ONU.

Le nombre alarmant de grossesses non planifiées révèle l'incapacité à faire respecter les droits des femmes (UNFPA)

Près de la moitié des grossesses dans le monde sont des grossesses non intentionnelles, soit au total 121 millions chaque année. C’est ce qu’indique un nouveau rapport de l’Agence des Nations Unies pour la santé sexuelle et reproductive, l’UNFPA.

VIH/Sida : l’UNITAID et ses partenaires lancent un nouveau traitement injectable au Brésil et en Afrique du Sud

Les personnes sous une prophylaxie préexposition (PrEP) au Brésil et en Afrique du Sud vont pouvoir passer d’un traitement oral régulier à une piqûre tous les deux mois pour prévenir l’exposition au VIH lors de rapports sexuels non protégés par un préservatif, a annoncé vendredi l’Agence internationale de santé UNITAID. 

L’accès à l’avortement sécurisé est essentiel pour la santé des femmes et des filles (OMS)

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié de nouvelles lignes directrices sur les soins liés à l’avortement, dans le but de protéger la santé des femmes et des filles et de contribuer à prévenir plus de 25 millions d’avortements non sécurisés qui se produisent actuellement chaque année. 

Plus de la moitié des parents et femmes enceintes exposés à un marketing offensif des substituts du lait maternel

Plus de la moitié des parents et des femmes enceintes (51%) interrogés dans le cadre d’un nouveau rapport de l’OMS et de UNICEF déclarent avoir été la cible du marketing des fabricants de substituts du lait maternel, qui enfreint très souvent les normes internationales en matière d’alimentation des nourrissons.  

En Somalie, 100 mères s’engagent à ne jamais faire subir de mutilations génitales à leurs filles

Les crises humanitaires comme celle de la Covid-19 ont mis à mal les efforts de prévention des mutilations génitales féminines (MGF) et deux millions de filles supplémentaires sont désormais à risque de subir ces pratiques au cours des dix prochaines année , a alerté le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des MGF.

L’OIT revoit à la baisse ses prévisions sur une relance « lente et incertaine » de l’emploi 

Le marché mondial de l’emploi mettra plus de temps à se rétablir dans le monde, avec des niveaux de chômage devant rester au moins supérieurs à ceux d’avant la pandémie de Covid-19 jusqu’en 2023, a indiqué lundi l’Organisation internationale du travail (OIT), pointant du doigt l’incertitude liée à l’évolution et à la durée de la pandémie, surtout avec l’apparition du variant Omicron.

Covid-19 : la 4ème vague alimentée par Omicron se stabilise en Afrique

Après une forte poussée de six semaines, la quatrième vague pandémique en Afrique, alimentée principalement par le variant Omicron, est en train de se stabiliser, marquant ainsi la flambée la plus courte à ce jour sur le continent où les cas cumulés ont maintenant dépassé la barre des 10 millions d’infections, a annoncé jeudi le Bureau regionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Afrique.