Moyen-Orient

À Beyrouth, l’UNESCO voue son soutien aux écoles et aux beaux-arts, sources d’espoir

Un an après les explosions meurtrières qui ont secoué Beyrouth, la Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour l'éducation, Stefania Giannini, était de retour cette semaine dans la capitale libanaise pour témoigner sa solidarité avec son peuple et réfléchir aux résultats concrets obtenus par l'initiative Li Beirut, lancée au lendemain des explosions, plaçant l'éducation et la culture au cœur des efforts de reconstruction.

Beyrouth : un an après la double explosion, la communauté internationale promet 370 millions de dollars 

La Conférence internationale visant à renforcer le soutien au pays un an après la double explosion dévastatrice dans sa capitale, Beyrouth, représente une « occasion unique » de renouveler l'engagement envers le pays et d'empêcher une catastrophe humanitaire, a déclaré mercredi la Vice-Secrétaire générale adjointe des Nations Unies. 

Beyrouth : un an après, il importe de défendre les droits des victimes, estime Michelle Bachelet

Un an après les explosions dévastatrices dans le port de Beyrouth et alors que le pays connait une crise économique, politique et sanitaire due à la Covid-19, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme exhorte les responsables libanais à défendre les droits des victimes et à rendre des comptes.

L’envoyé de l’ONU demande à Israël de cesser ses activités de colonisation dans le Territoire palestinien occupé

L’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient s’est dit préoccupé jeudi par la poursuite des activités de colonisation par Israël dans le Territoire palestinien occupé ces derniers mois et lui demande d’y mettre fin.

Syrie : après dix ans de conflit, la vérité et la justice sont plus que jamais nécessaires (Michelle Bachelet)

Alors que la Syrie entre dans sa onzième année de violence et de conflit, la recherche de la vérité, de la justice et des réparations pour les victimes doit non seulement continuer, mais aussi s’accélérer, a affirmé jeudi, Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. 

Syrie : de possibles crimes de guerre et crimes contre l’humanité lors des détentions arbitraires dans le conflit

Des dizaines de milliers de civils ont été arbitrairement détenus lors de disparitions forcées pendant les 10 ans de conflit dans le pays, a indiqué, lundi, dans un rapport, la Commission d’enquête de l’ONU pour la Syrie, qui note que certaines de ces violations sont des crimes de guerre.