Asie-Pacifique

PAM/HCR : une aide massive pendant plusieurs mois pour les victimes du tsunami

Le programme alimentaire de l'ONU, qui salue la générosité des donateurs, estime que les populations auront besoin d'une assistance massive pendant plusieurs mois tandis que l'agence de l'ONU pour les réfugiés annonce la mise en place de ponts aériens vers Aceh, l'épicentre du tremblement de terre.

Action de l'ONU pour maîtriser les menaces écologiques en Asie du Sud

L'agence de l'ONU pour l'environnement a décidé de mobiliser dès à présent un million de dollars pour s'attaquer aux problèmes écologiques qui menacent la santé des survivants du tsunami en Asie du Sud, tels que les systèmes d'assainissement et la salinisation des réserves d'eau potable.

Prochain défi : atteindre les zones encore inaccessibles en Asie du Sud, selon Jan Egeland

Alors que les promesses de dons atteignent déjà un montant jamais égalé, avec 1,2 milliards de dollars, le Coordonnateur humanitaire de l'ONU prévient que le défi concerne maintenant la logistique à mettre en place pour atteindre les régions encore coupées du monde et venir en aide aux survivants.

La coordination, priorité pour les efforts d'assistance en Asie du Sud, affirme Kofi Annan

Coopération et coordination dans les efforts de secours en Asie du Sud ont été les maîtres mots d'une conférence de presse du Secrétaire général Kofi Annan à l'issue d'un entretien avec le Secrétaire d'Etat américain Colin Powell, au cours de laquelle ils ont aussi abordé les élections en Iraq et les accords de paix qui viennent d'être signés au Soudan.

L'UNESCO propose d'étendre son système d'alerte aux tsunamis à l'Océan indien

L'agence de l'ONU pour la culture et l'éducation a proposé son assistance aux pays affectés par le tsunami, notamment pour les sites endommagés qui figurent sur la Liste du patrimoine mondial et propose d'étendre ses programmes d'étude et de surveillance des tsunamis dans le Pacifique à l'océan Indien.

Asie du Sud : alerte de l'OMS sur les 5 millions de personnes sans accès aux services de base

Annonçant que cinq millions de personnes n'ont pas accès aux services de base nécessaires à la survie, l'agence de l'ONU pour la santé réclame 40 millions de dollars pour répondre d'urgence aux besoins des victimes du raz-de-marée et rappelle que si le tsunami n'était pas évitable, éviter des décès et des souffrances supplémentaires est possible.

Afghanistan : lancement d'une étude sur l'état des munitions à Mazar-e Sharif et Herat

L'étude décidée par le Gouvernement de l'Afghanistan sur l'état des munitions en dans le pays a démarré cette semaine dans les régions de Mazar-e Sharif et Herat, indique la Mission de l'ONU dans le pays, qui annonce qu'à ce jour 31 451 soldats des Forces militaires afghanes ont désarmé.

Tsunami : une réponse sans précédent pour une catastrophe sans précédent, exhorte Kofi Annan

« Une réponse mondiale sans précédent pour une catastrophe sans précédent », qui a fait au moins 115.000 victimes, a exhorté aujourd'hui Kofi Annan lors d'une conférence de presse donnée à l'ONU en présence de Jan Egeland, au cours de laquelle il a fait un premier bilan des efforts réalisés et des contributions qui s'élèvent à 500 millions de dollars pour venir en aide à 12 pays affectés.

Tsunamis : des millions d'enfants menacés par les maladies véhiculées par l'eau, selon l'UNICEF

Des millions de gens risquent de contracter des maladies si rien n'est fait dans les plus brefs délais pour fournir de l'eau potable aux victimes des raz de marée en Asie du Sud, alerte l'agence des Nations Unies pour l'enfance alors que le Programme alimentaire mondial annonce le départ des premiers convois alimentaires au Sri Lanka.

Tsunami : une réponse généreuse attendue par Kofi Annan à l'appel de fonds du 6 janvier 2005

Des milliards de dollars seront nécessaires pour reconstruire les régions touchées de l'Asie du Sud, estime Kofi Annan à l'annonce du lancement d'un appel de fonds le 6 janvier prochain, tandis que le Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU affirme que la coordination de l'aide est à présent vitale pour les survivants, alors que le nombre de victimes du tsunami dépasse les 80.000 morts.