Amériques

Kofi Annan rend hommage à la mémoire de Jaime de Pinies

Le Secrétaire général a exprimé aujourd'hui sa tristesse à l'annonce du décès de l'ambassadeur Jaime de Pinies, ancien Président de l'Assemblée générale des Nations Unies et représentant permanent de l'Espagne auprès de l'ONU pendant 16 ans.

Après une série d'attaques et de meurtres, le HCR demande aux autorités colombiennes de protéger les militants des droits de l'homme

Le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) a demandé aux autorités colombiennes d'enquêter sur les attaques répétées qui se sont produites à l'encontre d'organisations, notamment d'organisations de femmes, s'occupant des personnes déplacées à l'intérieur du pays.

L'Assemblée générale de l'ONU boucle son début de session par l'adoption du budget de l'organisation

L'Assemblée générale qui achevait hier soir la première partie de sa nouvelle session, a adopté le budget de l'ONU pour la période 2004-2005, affecté les crédits des missions de la paix et des tribunaux pénaux internationaux pour le Rwanda et l'ex-Yougoslavie et décidé de proroger une dernière fois le mandat de la Mission de l'ONU au Guatemala.

Kofi Annan souhaite faire de 2004 une année différente, l'année des promesses tenues, du développement et de l'espoir

Après une année de guerre et de dissensions, il est temps de concentrer notre énergie sur la santé et le bien-être des habitants de la planète, a affirmé Kofi Annan, qui a insisté pour que l'année 2004 soit différente, qu'elle soit « l'année où nous commencerons à remonter le courant. »

Kofi Annan rend hommage à Oleg Alexandrovich Troyanovsky

Représentant permanent de l'Union soviétique auprès des Nations Unies, Oleg Alexandrovich Troyanovsky, qui vient de décéder, était un « brillant diplomate » auquel Kofi Annan rend hommage.

Le Conseil de sécurité fait le point sur les différents systèmes de sanctions qu'il a mis en place

Le Conseil de sécurité a entendu cet après-midi les rapports des présidents de cinq de ses Comités et Groupes de travail concernant la situation entre l'Iraq et le Koweït, la Somalie, le Rwanda, la Sierra Leone, une occasion pour les responsables de ces instances d'exposer les difficultés auxquelles se heurte l'application des sanctions et les questions qui se posent regardant leur efficacité.

Kofi Annan résolu à en faire en sorte qu'en 2004, les problèmes autres que ceux de l'Iraq soient mieux pris en compte

En 2004, le Secrétaire général a appelé à regarder au-delà de l'Iraq et à s'efforcer d'atteindre les objectifs de développement qui ont été fixés, à finir ce qui n'a été « qu'à moitié fait » en Afghanistan, à s'occuper des problèmes qui se posent en Amérique latine et en Afrique, à faire en somme de l'année qui vient, celle des « promesses tenues. »

Vous me demandez si je serai Secrétaire ou Général ? Je serai les deux, déclare Kofi Annan

Répondant aux questions d'un journaliste sur la sécurité mondiale, la réforme des institutions internationales et comment il voyait son rôle au sein de l'ONU, le Secrétaire général de l'ONU a indiqué qu'il entendait garder sa capacité d'initiative comme il l'avait fait en mettant en place un groupe d'experts qui, a-t-il indiqué, est en fait en train d'étudier la possibilité de faire évoluer le droit international de façon à pouvoir envisager, sous certaines conditions, la guerre préventive.

Le Conseil de sécurité accentue sa prise de position en faveur de la protection des civils pris dans un conflit

Le Conseil de sécurité a formulé aujourd'hui une vigoureuse condamnation des attaques menées contre les civils pendant les conflits. Il a rappelé aux Etats leur obligation de poursuivre les auteurs de crimes de guerre et a décidé d'adopter la version réactualisée de l'aide-mémoire qui rassemble l'ensemble des mesures susceptibles de protéger les civils et les groupes vulnérables qui se trouvent dans une zone de conflit.

La Convention contre la corruption réunie 45 signatures dès le premier jour de la Conférence de Mérida

Les 45 signatures réunies dès le premier jour de la Conférence de l'ONU à Mérida au Mexique permet d'envisager une entrée en vigueur de la Convention contre la corruption dans les deux ans qui viennent.