Afrique

RDC : un mois après des affrontements meurtriers, Yumbi reste une « ville fantôme » (MONUSCO)

Au moins 535 civils ont été tués dans les violences interethniques qui ont touché mi-décembre le territoire de Yumbi, dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC), à la frontière avec la République du Congo, révèle un rapport préliminaire de l’ONU.

L’épidémie d’Ebola dans l’est de la RDC est la deuxième plus importante de l’histoire (UNICEF)

Plus de 740 personnes ont été infectées et plus de 460 sont mortes depuis l’apparition de la dernière épidémie d'Ebola qui sévit dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) depuis bientôt six mois, a confirmé mercredi l’UNICEF.

L’ONU rend hommage aux 10 Casques Bleus tchadiens tués à Aguelhok, au Mali

Le chef des opérations de paix de l'ONU, Jean-Pierre Lacroix, a participé lundi à N'Djamena, la capitale tchadienne, à la cérémonie d'hommage aux 10 Casques bleus tchadiens qui ont perdu la vie le 20 janvier dernier dans des combats contre des terroristes à Aguelhok, dans le nord du Mali.

L'ONU lance un appel de fonds humanitaire pour faire face à la crise au nord-est du Nigéria

Des millions de civils continuent de faire face à des conditions très difficiles dans le nord-est du Nigéria et le reste de la région du lac Tchad, où une récente flambée de violence causée par le groupe extrémiste Boko Haram a déraciné des dizaines de milliers de personnes et exacerbé une situation humanitaire déjà dramatique, a prévenu mardi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Ebola en RDC : la barre des 400 morts largement franchie (OMS)

La flambée de maladie à virus Ebola (MVE) qui sévit depuis le mois d’août dernier en République démocratique du Congo (RDC) a fait 443 morts, d’après le dernier bulletin des autorités sanitaires congolaises, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cameroun : des centaines de milliers de personnes ont besoin d’une assistance urgente (ONU)

Des centaines de milliers de personnes au Cameroun ont besoin d’une assistance et d’une protection de toute urgence, a déclaré jeudi la Coordonnatrice résidente et humanitaire des Nations Unies pour le Cameroun, Allegra Baiocchi, à l'occasion de la présentation avec le gouvernement camerounais du Plan humanitaire 2019 de l’ONU et de ses partenaires pour ce pays.

République centrafricaine : un chef antibalaka Patrice-Edouard Ngaïssona transféré à la CPI à la Haye

Le Centrafricain Patrice-Edouard Ngaïssona, chef d’une faction anti-balaka, milice à majorité chrétienne, a été transféré mercredi à la Cour pénale internationale (CPI ) à La Haye, aux Pays-Bas, par les autorités françaises en application d'un mandat d'arrêt de la CPI délivré pour des crimes contre l'humanité et crimes de guerre présumés qui auraient été commis en République centrafricaine (RCA).

Des milliers de Nigérians fuient les violences et se réfugient au Tchad (HCR)

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime que 6.000 Nigérians ont fui la violence pour se réfugier au Tchad voisin. « Une nouvelle recrudescence de la violence dans le nord-est du Nigéria a contraint des milliers de personnes - pour la plupart des femmes et des enfants - à rechercher la sécurité dans la région du lac Tchad, au Tchad », a déclaré un porte-parole du HCR lors d’un point de presse ce mardi à Genève.

Zimbabwe : la cheffe des droits de l’homme de l'ONU demande la fin de la répression

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) s'est dit vendredi profondément préoccupé par la crise socio-économique en cours au Zimbabwe et par la répression des manifestations de grande ampleur dans le pays, à la suite de la décision du gouvernement d’augmenter les prix du carburant. 

Gbagbo et Blé Goudé restent en détention en attendant la décision sur l’appel du Procureur (CPI)

L'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo et l'ex-chef des jeunesses pro-Gbagbo, Charles Blé Goudé, demeurent en détention suite à l’appel à effet suspensif de leur mise en liberté interjeté mercredi soir par le Procureur devant la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI), a confirmé jeudi la CPI.