Afrique

Côte d'Ivoire : graves violations des droits de l'homme, selon un rapport de la Mission de l'ONU

Selon un rapport de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) publié aujourd'hui, « de graves violations des droits de l'homme ont été constatée sur l'ensemble du territoire national », « malgré de légères améliorations durant les mois de janvier et de février ». L'ONUCI indique aussi poursuivre ses contrôles de l'embargo sur les armes.

R. D. du Congo : la MONUC salue la décision des milices rwandaises (FDLR) de désarmer

Le Secrétaire général et la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo ont salué la décision des milices d'opposition rwandaises (FDLR) actives dans l'Est de la RDC de désarmer et de condamner le génocide de 1994. La MONUC précise par ailleurs que la date butoir du désarmement en Ituri est le 1er avril et qu'après cette date les miliciens seront traités comme des « hors-la-loi ».

Guinée-Bissau : le Conseil de sécurité préoccupé par la candidature de l'ex-Président Koumba Yala

Alors qu'approchent les élections présidentielles en Guinée-Bissau, fixées désormais au 19 juin 2005, le Conseil de sécurité a fait part aujourd'hui dans une déclaration de son Président de sa préoccupation quant à la décision du « Partido da Renovação Social » de faire de l'ancien Président Koumba Yala son candidat à l'élection présidentielle », prévenant contre toute tentative d'attiser les dissensions ethniques ou religieuses.

Conseil de sécurité : de nouvelles sanctions imposées aux belligérants du Darfour

Quelques jours après avoir décidé de la création d'une Mission de l'ONU au Soudan, le Conseil de sécurité a voté hier une résolution imposant de nouvelles sanctions au Gouvernement du Soudan et aux rebelles du Darfour, qui ont failli au respect de leurs engagements de cessez-le-feu et de protection des populations civiles.

R. D. du Congo : le Conseil de sécurité demande au Gouvernement de désarmer les « combattants étrangers »

Prorogeant aujourd'hui le mandat de la Mission de l'ONU en RDC jusqu'en octobre 2005, le Conseil de sécurité engage le Gouvernement à agir en Ituri et dans les Kivus pour mettre fin à l'impunité des milices et désarmer les « combattants étrangers ». Il réaffirme aussi son soutien à la MONUC, qui est autorisée à « utiliser tous les moyens nécessaires » pour dissuader toute tentative de recours à la force.

«Ne laissez pas s'effondrer la Guinée-Bissau», exhorte l'Envoyé de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique de l'Ouest, Ahmedou Ould-Abdallah, a appelé aujourd'hui « tous les Bissau-Guinéens » à respecter la date des élections présidentielles fixées désormais au 19 juin 2005, alors que le dernier rapport du Secrétaire général prévient qu'en dépit d'améliorations considérables, le pays continue de « se heurter à d'énormes difficultés ».

R.D. du Congo : le Secrétaire général appelle le Gouvernement à assurer la sécurité dans la perspective des élections

Dans son dernier rapport sur la RDC dans lequel il préconise le renouvellement de la Mission pour un an, le Secrétaire général appelle le Gouvernement de transition à assurer la sécurité en Ituri et ailleurs et à lutter contre l'impunité, alertant sur le risque que présentent les régions du Katanga et des Kasaï dans la perspective des élections. Il informe aussi d'un plan de déploiement de troupes avec l'Union africaine pour désarmer les ex-Far/Interahamwe.

Conseil de sécurité : la faisabilité de l'élection présidentielle menacée en Côte d'Ivoire

Rendant compte devant le Conseil de sécurité d'un climat « volatile », l'Envoyé de l'ONU en Côte d'Ivoire a engagé les parties à se montrer à la hauteur de leurs engagements et à se réunir à la même table de négociations. Il a aussi sollicité le renforcement de la Mission et rappelé que l'appel humanitaire de 39 millions de dollars n'avait été financé qu'à hauteur de 5%.

La Côte d'Ivoire en situation critique, selon un rapport du Secrétaire général

Prévenant contre « un réel danger » que l'on perde le contrôle de la situation en Côte d'Ivoire, avec des « conséquences incalculables » pour le pays et la région, le Secrétaire général engage dans son dernier rapport les dirigeants ivoiriens à maîtriser les milices et à s'atteler aux réformes attendues pour l'organisation des élections. Il recommande aussi le renforcement des effectifs de la Mission.

Le Conseil de sécurité vote la création d'une Mission des Nations Unies au Soudan

Forte de 10.000 militaires et 715 membres de la police civile, la nouvelle Mission de l'ONU au Soudan créée par le Conseil de sécurité aura pour mandat de faire respecter l'Accord Nord-Sud et d'aider au désarmement, à l'organisation d'élections et au retour des réfugiés. Selon l'ambassadeur de la France, le Conseil devrait être saisi mercredi d'un projet de résolution sur le renvoi de la situation au Darfour à la Cour pénale internationale.