Afrique

Situation calme mais tendue dans la zone de sécurité, indique la Mission de l'ONU en Ethiopie-Erythrée

Du 19 au 25 novembre, la situation dans la zone contrôlée par la Mission des Nations Unies en Ethiopie-Erythrée (MINUEE) est restée tendue mais militairement stable, indique la Mission qui explique ces tensions par l'incertitude de la population à l'égard du processus de paix actuellement dans l'impasse. La Mission signale également des déplacements de troupes érythréennes en direction du secteur Ouest mais explique que de tels mouvements ont déjà eu lieu dans le passé.

Une réunion stratégique post-Cancun aujourd'hui au Ghana

La réunion qui démarre aujourd'hui à Accra rassemble les acteurs économiques africains et des experts venus du monde entier pour procéder à une évaluation de l'impact de la conférence de l'Organisation mondiale de Cancun sur les pays africains et leur permettre de mettre au point leurs stratégies de négociations au sein de l'OMC, indique la commission de l'ONU pour l'Afrique.

Ceux qui font obstacle à l'Accord de paix devront rendre des comptes, prévient la Mission de l'ONU au Libéria

Les délégués de mouvements d'opposition armée libériens et de l'ancien gouvernement, qui réclamaient des douzaines de postes dans les ministères du Gouvernement de transition du Libéria, ont quitté hier la réunion sur la démobilisation et la réinsertion des combattants, suscitant une vive réaction de la part de la MINUL, la Mission des Nations Unies au Libéria.

Les accrochages qui se poursuivent au Libéria jugés préoccupants par la Commission de suivi

Les accrochages qui se poursuivent entre les mouvements d'opposition armée libériens et les anciennes forces gouvernementales préoccupent au plus haut point la Commission chargée de contrôler l'application de l'Accord de paix qui affirme par ailleurs qu'il ne peut y avoir de lien entre l'attribution de postes dans le gouvernement et la participation au programme de désarmement-réintégration prévu par l'Accord.

Le Tribunal de l'ONU ouvre le procès de quatre anciens dignitaires rwandais accusés d'avoir pris part au génocide de 1994

Le procès de quatre accusés, dont trois anciens ministres et ancien Président du Parlement, tous inculpés de génocide, s'est ouvert aujourd'hui à Arusha en Tanzanie où siège le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Des millions d'orphelins en Afrique et « le pire reste à venir », affirme l'UNICEF

Le nombre d'orphelins en Afrique a augmenté dans des proportions colossales et « le pire reste à venir », selon un rapport de l'UNICEF, l'agence de l'ONU pour l'enfance, rendu public aujourd'hui.

Sécheresse en Somalie : l'agence alimentaire de l'ONU a un besoin urgent de 6,5 millions de dollars

Le Programme alimentaire de l'ONU annonce qu'il étend ses opérations d'aide humanitaire dans le Nord de la Somalie particulièrement touché par la pire sécheresse que le pays ait connue depuis 1981 mais a besoin de fonds pour poursuivre son action dans les cinq mois qui viennent.

R.D. du Congo : Kofi Annan propose la mise en place d'un système de contrôle de l'embargo sur les armes

Les progrès réalisés au niveau politique doivent bénéficier à l'Est du pays où se poursuivent les massacres d'une population prise en otage par des groupes rebelles ennemis, affirme le Secrétaire général de l'ONU qui demande au Gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) d'y mettre en place une administration. Il propose également l'instauration d'un système à trois niveaux de contrôle de l'embargo sur les armes.

R.D. du Congo : démobilisation de 700 Maï-Maï à Kindu, indique la mission de l'ONU

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) indique avoir apporté son concours logistique au commandement de la 7e région militaire pour encadrer la démobilisation d'environ 700 Maï-Maï rassemblés samedi 22 novembre au stade Lumumba de Kindu.

La nomination d'un Envoyé spécial en Afrique centrale proposée au Conseil de sécurité

Les conclusions de la Mission interdisciplinaire en Afrique centrale, présentées aujourd'hui au Conseil de sécurité, ont amené le Secrétaire général à réclamer une étude approfondie sur les programmes de l'ONU dans la sous-région et à proposer de nommer un Envoyé spécial.