Afrique

Le secrétaire général "consterné et troublé" par les informations sur les mauvais traitements infligés aux enfants des camps de réfugiés en Afrique de l'Ouest

Se disant "consterné et troublé" d'apprendre que des enfants installés dans des camps de réfugiés de l'Afrique de l'Ouest faisaient couramment l'objet de mauvais traitements, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a demandé qu'une enquête soit ouverte "le plus rapidement possible"sur ces allégations, et des mesures de protection des femmes et des enfants soient prises selon les besoins.

Kofi Annan note que la Somalie demeure "un environnement dangereux" pour l'ONU

Affirmant que la Somalie demeurait "l'un des environnements les plus dangereux dans lequel évoluent les Nations unies", le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé un optimisme mesuré sur les résultats du processus de réconciliation nationale actuellement en cours dans le pays.

Le Conseil de sécurité invite les deux parties à chercher une solution politique à la crise malgache

Exprimant leur "très grave préoccupation" face à la crise politique qui se déroule actuellement à Madagascar, les membres du Conseil de sécurité ont invité toutes les parties impliquées à s'abstenir de prendre des mesures de nature à aggraver la situation dans l'île et à rechercher une situation politique dans le cadre constitutionnel du pays.

Le responsable anti-sida de l'ONU pour l'Afrique: l'épidémie peut être vaincue avec les moyens suffisants

Il n'y a pas de doute que l'épidémie du sida en Afrique peut être vaincue si les moyens mis à la disposition des campagnes de lutte contre ce fléau sont suffisants, a affirmé en substance Steven Lewis, responsable de l'ONU pour la lutte contre le vih/sida en Afrique.

Sahara occidental: le Conseil de sécurité accorde un répit de deux mois à la MINURSO

Confronté à une impasse politique au sujet du Sahara occidental, le Conseil de sécurité a décidé aujourd'hui de proroger de deux mois le mandat de la Mission de l'ONU chargée du référendum au Sahara occidental (MINURSO), qui s'efforce depuis plus de 11 ans d'organiser une consultation populaire sur la question de savoir si le territoire devait devenir indépendant ou être rattaché au Maroc.

Le Conseil de sécurité demande au Groupe d'experts d'enquêter sur le respect des sanctions contre le Libéria

- Le Conseil de sécurité a adopté ce soir à l'unanimité une résolution qui prévoit le rétablissement du Groupe d'experts constitué l'an dernier pour enquêter au Libéria et dans les pays limitrophes sur la manière dont sont appliquées les sanctions de l'ONU contre les autorités de Monrovia.

Kofi Annan préconise la reprise du processus de paix en Angola après la disparition de Jonas Savimbi

Réagissant à l'annonce de la mort du chef rebelle angolais Jonas Savimbi, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a lancé un appel aux parties au conflit pour qu'ils concluent immédiatement un cessez-le-feu et reprennent les négociations de paix en conformité avec les dispositions du Protocole de Lusaka.

Le Conseil de sécurité examine ses différentes options concernant le Sahara occidental

S'adressant à la presse aujourd'hui, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de février, l'ambassadeur Adolfo Aguilar Zinser du Mexique, a déclaré que ses collègues continuaient d'examiner les différentes options présentées par le secrétaire général dans un récent rapport sur la situation au Sahara occidental, et qu'ils s'entretiendraient demain avec l'envoyé de l'ONU dans le territoire, James Baker, avant d'adopter une position sur la question.

Le gouvernement libérien crée quatre camps d'accueil pour personnes déplacées

Le gouvernement de Monrovia a décidé de créer quatre camps d'accueil pour personnes déplacées dans la capitale libérienne afin de faciliter le travail humanitaire des agences internationales qui fournissent une aide alimentaire et non-alimentaires à ces populations.

La délégation du Conseil de sécurité conclut sa visite en Ethiopie-Erythrée

La délégation de diplomates représentant les 15 membres du Conseil de sécurité ont conclu leur visite de trois jours en Ethiopie et en Erythrée au cours de laquelle les dirigeants des deux pays ont annoncé leur intention de régler la question frontalière qui les divise en conformité avec les dispositions des Accords d'Alger.