Afrique

Le Conseil de sécurité constate l'engagement de l'Ethiopie et de l'Erythrée en faveur du plan de paix de l'ONU

Lors d'une intervention ce matin devant le Conseil de sécurité, le Président du Conseil pour le mois de mars, l'ambassadeur norvégien Ole Peter Kolby, qui a récemment dirigé une mission du Conseil en Ethiopie et Erythrée, s'est félicité de l'engagement manifesté par les dirigeants des deux pays en faveur du plan de paix de l'ONU, mais a mis en garde contre toute action unilatérale de nature à déstabiliser la situation dans la région.

Le Conseil de sécurité se préoccupe de la reprise des combats au Congo démocratique

Se disant préoccupé par la reprise des combats dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), en particulier à Moliro, dans la province du Katanga, le Conseil de sécurité a demandé aujourd'hui l'arrêt immédiat des hostilités.

Le chef du HCR promet des mesures rapides dans l'affaire des enfants mal traités en Afrique de l'Ouest

Le chef de l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR), Ruud Lubbers, a annoncé aujourd'hui avoir entamé une action à deux volets à la suite des allégations d'exploitation et de mauvais traitement sexuels dont auraient été victimes de nombreux enfants réfugiés dans les camps de l'Afrique de l'Ouest.

Un employé somalien de l'UNICEF enlevé à Mogadiscio

Ahmed Moalim Mohamed, employé somalien de l'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF), a été enlevé ce matin alors qu'il se rendait à bureau de Mogadiscio.

Le Conseil de sécurité salue les décisions adoptées au sommet des membres de l'Union du fleuve Mano

Le Conseil de sécurité a salué les résultats obtenus au sommet des dirigeants des trois pays membres de l'Union du fleuve Mano - la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, qui s'est déroulé hier, et les a fortement encouragés à les mettre en pratique le plus rapidement possible.

Sierra Leone: la MINUSIL réagit aux allégations de mauvais traitements des enfants dans les camps de réfugiés

Réagissant aux allégations de mauvais traitements infligés aux enfants installés dans les camps de réfugiés de l'Afrique de l'Ouest, le chef adjoint de la Mission de l'ONU en Sierra Leone (MINUSIL) a affirmé que tout membre des opérations de maintien de la paix de l'ONU trouvé coupable de mauvaise conduite ferait l'objet "de strictes mesures disciplinaires".

Ethiopie-Erythrée: la délégation du Conseil de sécurité accueille avec satisfaction les déclarations des deux parties sur le tracé frontalier

De retour d'une récente visite en Ethiopie et en Erythrée, la délégation de haut niveau du Conseil de sécurité a accueilli avec satisfaction les déclarations des dirigeants des deux pays sur le caractère définitif et contraignant des décisions adoptées par la Commission frontalière en matière de tracé des frontières entre les deux parties, et les exhorte à poursuivre leur coopération avec l'un l'autre et avec les représentants de la Mission de l'ONU (MINUEE) sur le terrain.

Le secrétaire général "consterné et troublé" par les informations sur les mauvais traitements infligés aux enfants des camps de réfugiés en Afrique de l'Ouest

Se disant "consterné et troublé" d'apprendre que des enfants installés dans des camps de réfugiés de l'Afrique de l'Ouest faisaient couramment l'objet de mauvais traitements, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a demandé qu'une enquête soit ouverte "le plus rapidement possible"sur ces allégations, et des mesures de protection des femmes et des enfants soient prises selon les besoins.

Kofi Annan note que la Somalie demeure "un environnement dangereux" pour l'ONU

Affirmant que la Somalie demeurait "l'un des environnements les plus dangereux dans lequel évoluent les Nations unies", le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé un optimisme mesuré sur les résultats du processus de réconciliation nationale actuellement en cours dans le pays.

Le Conseil de sécurité invite les deux parties à chercher une solution politique à la crise malgache

Exprimant leur "très grave préoccupation" face à la crise politique qui se déroule actuellement à Madagascar, les membres du Conseil de sécurité ont invité toutes les parties impliquées à s'abstenir de prendre des mesures de nature à aggraver la situation dans l'île et à rechercher une situation politique dans le cadre constitutionnel du pays.