Afrique

Côte d'Ivoire : l'ONUCI préoccupée par la montée de l'insécurité

La présence de groupes armés et de milices apparaît désormais comme une menace à la sécurité, indiquent les forces de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), qui estiment que ces groupes risquent d'entraver les patrouilles militaires menées avec l'armée ivoirienne en réponse à la montée de l'insécurité dans certaines villes du pays.

Kofi Annan demande au Conseil de sécurité le renforcement de la MONUC pour lutter contre les abus sexuels

Le Secrétaire général a demandé aujourd'hui au Conseil de sécurité d'aider la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo à renforcer ses capacités pour lutter contre les abus sexuels et annoncé des mesures strictes de cantonnement et de couvre-feu pour le personnel militaire, en attendant la promulgation d'un code de conduite pour tous les casques-bleus. Le Secrétaire général prévient qu'à court terme il fallait s'attendre à un accroissement des allégations d'abus.

Conseil de sécurité : tout faire pour garantir la réconciliation nationale au Soudan

Réussir l'unité du Soudan et mettre fin au conflit au Darfour ont été les deux principaux messages des membres du Conseil de sécurité au Vice-Président du Soudan et au chef des rebelles du Sud, invités à New York après la signature de l'Accord de paix global. Le Conseil a aussi réitéré son engagement à traduire en justice les auteurs de violations de droits de l'homme.

R. D. du Congo : l'UNICEF lance une opération en Ituri pour aider 50.000 déplacés

L'agence de l'ONU pour l'enfance a lancé une opération de grande envergure en Ituri, dans l'est de la République démocratique du Congo, pour venir en aide à 10.000 familles déplacées qui ont dû fuir les attaques perpétrées contre les civils par les factions armées et déserter leurs villages pillés et brûlés.

Le Secrétaire général préoccupé par le transfert du pouvoir au Togo

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui « préoccupé » par la situation au Togo et le transfert du pouvoir, qui ne s'est pas déroulé dans le respect complet de la Constitution, après la mort du Président togolais, Gnassingbé Eyadéma. Il a souligné la nécessité de respecter l'Etat de droit.

Dix mille hommes pour le Soudan, demande Jan Pronk

Présentant aujourd’hui, devant le Conseil de sécurité, le plan du Secrétaire général pour le déploiement d’une Mission de l’ONU au Soudan, le Représentant spécial a pressé le Conseil d’agir avec célérité pour le lancement d’une opération forte de près de 10.000 hommes, qui sera chargée tant du maintien de la paix que de l’édification des institutions et de la reconstruction des infrastructures.

La MONUC dénonce une campagne de désinformation des médias congolais

« Il n'y a pas de soldats rwandais au sein de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) » affirme aujourd'hui la MONUC dans une mise au point très claire, en réponse à des « articles mensongers » parus dans la presse congolaise.

Le Conseil de sécurité prépare une résolution sur le Soudan

Sollicité aujourd'hui par le Représentant spécial pour le Soudan d'établir au plus vite une Mission de maintien de la paix, le Conseil de sécurité a convenu de la nécessité de débattre dès à présent d'un projet de résolution, alors que la question de l'intégration d'un mécanisme de responsabilité pour les auteurs de violations des droits de l'homme divise toujours ses membres.

Une Mission de l'ONU pour la paix et la reconstruction au Soudan

Le Secrétaire général de l'ONU recommande au Conseil de sécurité le déploiement d'une Mission de près de 10.000 hommes dont le mandat devrait durer sept ans, pour aider le Gouvernement d'unité nationale, regroupant les autorités soudanaises et les rebelles, à mettre en oeuvre, dans une première étape, l'Accord Nord-Sud, dans un pays grand comme l'Europe occidentale.

Soudan : le règlement pacifique du conflit aura des incidences positives pour toute la région

Depuis des décennies, les conflits au Soudan ont été à la fois une cause et une conséquence de l'instabilité dans les pays voisins et ont causé à sa population civile des souffrances qui sont « une insulte à la conscience de l'humanité », a estimé le Secrétaire général dans son dernier rapport, qui offre l'occasion de présenter un récapitulatif des négociations ayant conduit aux Accords de paix.