Afrique

Le Libéria face à la phase critique de consolidation, selon un rapport de l'ONU

Maintenant que sont passées les étapes de la démobilisation et du désarmement, le Gouvernement du Libéria devra, selon un rapport de l'ONU, réussir la réinsertion des ex-combattants et le renforcement de ses structures pour offrir des services sociaux et obtenir la confiance de sa population comme des donateurs, ainsi que pour préparer les élections d'octobre 2005.

R. D. du Congo : la MONUC crée une zone d'accès humanitaire autour de Kanyabayonga

Mettant en oeuvre le plan annoncé hier, la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo a mis en place un « espace tampon » autour de la ville de Kanyabayonga, dans l'Est du pays, au Nord Kivu, afin de protéger la population civile des combats entre factions de l'armée nationale.

Plan de paix Ethiopie-Erythrée : approbation du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a adopté hier une déclaration dans laquelle il s'est félicité de l'annonce par l'Ethiopie, le 25 novembre dernier, d'un plan de paix en cinq points qui pourrait conduire à la mise en œuvre des Accords d'Alger et salue l'acceptation par l'Erythrée de la décision de la Commission de démarcation.

Conseil de sécurité : le mandat de l'ONU en Guinée-Bissau prorogé et modifié

Le Conseil de sécurité a décidé de proroger d'un an la Mission de l'ONU dans le pays qui aura pour objectif, en vertu de son nouveau mandat, de soutenir tous les efforts tendant à asseoir le dialogue politique, à consolider la réconciliation nationale et à promouvoir l'Etat de droit.

Darfour : l'Envoyé de l'ONU regrette le départ de 'Save the Children'

L'Envoyé de l'ONU pour le Soudan a exprimé aujourd'hui sa reconnaissance à l'organisation non gouvernementale britannique 'Save the Children', dont quatre membres ont été tués au Darfour en l'espace de deux mois, et regretté qu'elle ait dû décider de mettre fin à ses opérations dans la région.

R. D. du Congo : une zone tampon établie par la MONUC autour de Kanyabayonga

Alors qu'elle alerte depuis le 13 décembre sur les combats entre factions congolaises des Forces armées de la RDC, la Mission de l'ONU a décidé de mettre en place une zone tampon pour séparer les belligérants autour de la ville de Kanyabayonga, près de la frontière avec l'Ouganda, où la coordination humanitaire de l'ONU estime que la population déplacée s'élève déjà à 100 000 personnes.

Conseil de sécurité : les sanctions contre le Libéria reconduites

Malgré les progrès accomplis par le Gouvernement de transition du Libéria, le Conseil de sécurité, considérant que le trafic des ressources naturelles du pays sont encore de nature à déstabiliser la région, a prorogé aujourd'hui les sanctions sur le Libéria, notamment concernant les armes, le bois d'oeuvre et les diamants.

Soudan : le Conseil de sécurité condamne les violations du cessez-le-feu

A l'issue de consultations à huis clos sur la situation au Soudan, le Conseil de sécurité a adopté aujourd'hui une Déclaration dans laquelle il condamne « les violations répétées du cessez-le-feu », alors que le représentant des Etats-Unis a fait savoir que le Conseil prenait ses responsabilités « très au sérieux » et a appellé le Secrétaire général à s'engager à nouveau personnellement.

Déplacements massifs de populations dans l'Est de la RDC, alerte OCHA

Près de 100 000 personnes se sont réfugiées massivement dans les forêts dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC) pour fuir les combats entre troupes gouvernementales et soldats mutins et les attaques contre les civils, alerte la Coordination humanitaire de l'ONU qui indique que la situation est trop dangereuse pour permettre la fourniture de l'assistance alimentaire.

Darfour : retrait des troupes gouvernementales après de nouvelles hostilités

Après sa dernière offensive militaire 'pour nettoyer les routes', le Gouvernement soudanais s'est engagé une nouvelle fois hier à cesser les hostilités, tandis qu'une réunion du Mécanisme conjoint d'application de la Déclaration ONU/Soudan a donné l'occasion de mettre en lumière une fois de plus le sort des populations civiles.