Plus d'infos

À Beyrouth, l’UNESCO voue son soutien aux écoles et aux beaux-arts, sources d’espoir

Un an après les explosions meurtrières qui ont secoué Beyrouth, la Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour l'éducation, Stefania Giannini, était de retour cette semaine dans la capitale libanaise pour témoigner sa solidarité avec son peuple et réfléchir aux résultats concrets obtenus par l'initiative Li Beirut, lancée au lendemain des explosions, plaçant l'éducation et la culture au cœur des efforts de reconstruction.

Beyrouth : un an après la double explosion, la communauté internationale promet 370 millions de dollars 

La Conférence internationale visant à renforcer le soutien au pays un an après la double explosion dévastatrice dans sa capitale, Beyrouth, représente une « occasion unique » de renouveler l'engagement envers le pays et d'empêcher une catastrophe humanitaire, a déclaré mercredi la Vice-Secrétaire générale adjointe des Nations Unies. 

Beyrouth : un an après, il importe de défendre les droits des victimes, estime Michelle Bachelet

Un an après les explosions dévastatrices dans le port de Beyrouth et alors que le pays connait une crise économique, politique et sanitaire due à la Covid-19, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme exhorte les responsables libanais à défendre les droits des victimes et à rendre des comptes.

Témoignage : « allaiter, c'est l'impression de donner le meilleur à mon bébé »

Chaque année, l’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance et ses partenaires collaborent pour promouvoir l’importance des politiques favorables à la famille afin de permettre l’allaitement maternel et d’aider les parents à prendre soin de leurs enfants et à créer des liens avec eux dès le plus jeune âge, lorsque cela compte le plus.

L’année de la pandémie est marquée par une hausse de la faim dans le monde

La faim dans le monde s'est considérablement aggravée en 2020, ont déclaré lundi les Nations Unies dans un nouveau rapport. Une aggravation qui est probablement liée en grande partie aux répercussions de la pandémie de Covid-19. 

Avec « 10TOGO », la Fondation Elyx décrypte les enjeux du Forum Génération Égalité

Du 30 juin au 2 juillet, Paris reçoit le Forum Génération Égalité (FGE), cinquième conférence internationale sur les droits des femmes, organisée par ONU femmes et co-présidée par la France et le Mexique. La Fondation Elyx soutient cette rencontre en publiant le 3ème chapitre de son programme « 10TOGO », qui décrypte les enjeux du forum.

Victimes d’abus de la part des passeurs, les migrants sont également confrontés à une absence de justice (ONU)

Les migrants qui utilisent les réseaux de passeurs pour fuir leur pays d’origine sont souvent victimes de violence extrême, de torture, de viols ou d’enlèvements pendant leur transit ou en captivité. Mais malgré la gravité de ces infractions, peu d’actions pour y remédier sont engagées par les autorités nationales, indique une nouvelle étude publiée par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

L’ONU plaide pour un avenir équitable pour les gens de mer

Alors que le monde se remet lentement de la pandémie de Covid-19, l’OMI, l’Organisation maritime internationale (OMI), veut non seulement reconnaître les efforts déployés par les gens de mer pour maintenir la chaîne d'approvisionnement ouverte malgré des conditions extrêmement difficiles, mais aussi veiller à ce que l'avenir qui se construit soit équitable pour eux.

Service et sacrifice – Les Casques bleus ivoiriens au Mali engagés dans la quête pour la paix

Parmi les forces de maintien de la paix des Nations Unies, la MINUSMA, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, est sans doute la plus fréquemment visée par les groupes armés terroristes qui sévissent au Sahel. Le contingent ivoirien basé à Tombouctou, au nord du pays, a hélas été victime d’une de ces attaques.

RCA : l’envoyé de l’ONU inquiet des conséquences négatives de la contre-offensive militaire pour anéantir la guérilla

L’envoyé de l’ONU en République centrafricaine s’est dit préoccupé mercredi par les conséquences négatives générées par la contre-offensive militaire des forces de défense et de sécurité, des forces bilatérales et d’autres personnels de sécurité, pour anéantir la guérilla imposée par la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).