Plus d'infos

Soudan : l'accord de paix Nord-Sud, modèle pour un Darfour à la dérive, selon Jan Pronk

Espoir et circonspection, tels sont les deux principaux messages transmis aujourd'hui par l'Envoyé de l'ONU pour le Soudan dans son exposé au Conseil de sécurité, au cours duquel il a souligné que l'Accord global entre le Nord et le Sud, qui doit être suivi d'une conférence nationale, devait servir de modèle pour le Darfour, où la situation continue de se dégrader y compris pour le personnel humanitaire.

Haïti : 44 millions de dollars de dons pour l'organisation des élections en 2005

Marquant son attachement à la création d'un climat propice à la tenue des élections et le retour à l'ordre constitutionnel en Haïti, la communauté internationale s'est engagée à verser 44 millions de dollars pour l'organisation des élections prévues cette année dans le pays, après la signature aujourd'hui à Port-au-Prince d'un accord entre l'Envoyé de l'ONU et le Premier ministre haïtien.

Accord de paix global au Soudan : hommage et soutien du Secrétaire général

La signature officielle de l'Accord global de paix entre le gouvernement du Soudan et les rebelles du Sud, le 9 janvier à Nairobi, marque, selon le Secrétaire général, le début d'une ère nouvelle après 21 ans de conflits et doit servir de modèle pour régler la « situation désastreuse » au Darfour, car « la paix au Soudan est indivisible ».

Sri Lanka : l'union face à la catastrophe fait naître un espoir de paix, estime Kofi Annan

En visite dans les zones sinistrées du Sri Lanka, en présence du Premier ministre sri-lankais et du président de la Banque mondiale, le Secrétaire général a souhaité que l'aide de l'ONU ne serve pas seulement à relever le pays mais qu'elle permette aussi la reprise du processus de paix dans un pays déchiré depuis plus de 20 ans par un conflit entre le gouvernement et les séparatistes tamouls.

L'élection du président palestinien, prélude à une relance du processus de paix, selon Kofi Annan

Le Secrétaire général de l'ONU s'est félicité aujourd'hui de l'élection de Mahmoud Abbas à la présidence de l'Autorité palestinienne, saluant des élections pacifiques, crédibles et très bien organisées et exprimant l'espoir qu'elles ouvrent de nouvelles perspectives de paix.

Mort d'un casque bleu : appel à la retenue à la frontière Israël-Liban

Le Secrétaire général de l'ONU a déploré la mort d'un observateur militaire français et les blessures causées à un soldat suédois de la Force d'interposition des Nations Unies au Liban, touchés par des tirs israéliens en riposte à une attaque du Hezbollah, basé au Liban, dans laquelle un soldat israélien a été tué et trois autres blessés. Kofi Annan a exhorté les parties à garder la plus grande retenue.

Conférence des donateurs sur le tsunami : une occasion de transformer les promesses en dons

A la veille de la conférence des donateurs qui se tiendra demain à Genève sur le financement de l'aide aux pays dévastés par le tsunami, les efforts pour atteindre toutes les zones sinistrées continuent sur le terrain et seront facilités par l'ouverture d'une base aérienne humanitaire en Malaisie, qui devrait permettre de décongestionner les deux aéroports de Sumatra.

UNICEF/tsunami : lancement d'un Fonds spécial pour le traitement des eaux polluées

L'agence de l'ONU pour l'enfance et l'ancien président américain Bill Clinton ont annoncé lundi la création d'un Fonds spécial en faveur des victimes du raz-de-marée en Asie du Sud consacré au traitement de l'eau de polluée, qui affecte de manière disproportionnée les enfants.

L'Afghanistan face aux élections parlementaires et à la menace du narcotrafic

Tirant les enseignements de l'élection présidentielle qui a abouti à la création d'un nouveau gouvernement représentatif, l'Envoyé de l'ONU pour l'Afghanistan a exposé aujourd'hui au Conseil de sécurité les tâches difficiles qui attendent le pays, à commencer par les élections parlementaires d'avril 2005, le désarmement et la lutte contre le narcotrafic qui représente désormais 60% du PNB.

Kofi Annan témoin de la dévastation à Aceh

« Je n'ai jamais vu de destructions d'une telle ampleur », a déclaré aujourd'hui Kofi Annan devant les kilomètres de côtes dévastées à Sumatra, en Indonésie, rappelant que l'aide logistique de l'ONU ne pouvait provenir que de ses Etats Membres et que leur soutien individuel était donc crucial.