Plus d'infos

Attaque palestinienne contre des civils israéliens : le Secrétaire général condamne

Kofi Annan a condamné aujourd'hui l'attaque palestinienne qui a causé la mort de six civils israéliens, espérant qu'elle ne remettrait pas en cause la récente évolution positive de la situation, et appelant la nouvelle direction palestinienne à traduire en justice leurs auteurs.

Iraq : l'ONU aide à la création d'un Centre pour les personnes disparues et déplacées

Par l'intermédiaire de sa mission en Iraq et de son agence pour le développement, l'ONU organise une réunion à Amman pour aider le Gouvernement provisoire iraquien à créer un Centre national pour les personnes disparues et déplacées en Iraq.

Un système d'alerte mondial pour toutes les catastrophes naturelles, suggère Kofi Annan

Kofi Annan, qui a proposé aujourd'hui à la Conférence de Maurice un « système d'alerte mondial pour toutes les catastrophes naturelles », a annoncé la présentation le 17 janvier du rapport du « Projet pour le Millénaire », document clé pour le Sommet de septembre 2005 sur la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Moyen-Orient : optimisme malgré la fragilité de la situation

Pour la première fois depuis des années, l'élection présidentielle palestinienne, équitable et paisible, ouvre aux Palestiniens la possibilité d'entamer un processus de réforme démocratique, a estimé aujourd'hui le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques devant le Conseil de sécurité, estimant que malgré la fragilité de la situation, l'optimisme venait enfin remplacer des « années de désespoir ».

Kosovo : mort d'un policier de l'ONU dans l'explosion d'une bombe

Une enquête est actuellement en cours pour déterminer les circonstances exactes de l'explosion d'une bombe qui a tué aujourd'hui un policier de la Mission de l'ONU au Kosovo, « acte méprisable » qui a été condamné par l'Envoyé de l'ONU.

Un spécialiste du terrorisme à la tête du nouveau département de sécurité de l'ONU

Assurer la sécurité de l'ONU sera « une tâche d'une ampleur absolument gigantesque » a estimé le chef du nouveau Département de la sécurité de l'ONU, spécialiste du terrorisme à Scotland Yard, qui entrera en fonctions le 28 février prochain et qui se voit confier pour la première la responsabilité de tous les aspects sécuritaire au sein de l'Organisation.

Tsunami : la « deuxième vague » pourra être évitée, selon Jan Egeland

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, qui estimait aujourd'hui que la « seconde vague des maladies mortelles » allait pouvoir être évitée en Asie du Sud, a regretté que, contrairement au terrorisme, la question des catastrophes naturelles soit sous-estimée par la communauté internationale alors que 250 millions de personnes voient leur vies dévastées chaque année par ces catastrophes.

Israël-Liban : le Conseil de sécurité appelle au respect de la Ligne bleue

Le Conseil de sécurité, par la voix de son président, a exhorté de nouveau les parties à respecter la Ligne bleue entre Israël et le Liban, après qu'une attaque du Hezbollah, dans laquelle un soldat israélien a été tué, a suscité des tirs en représailles de l'armée israélienne, qui ont causé la mort d'un casque bleu français et blessé un autre observateur de l'ONU de nationalité suédoise.

Tsunami : un système de traçage pour les contributions financières, annonce Kofi Annan

Au lendemain des appels humanitaires lancés à Genève, pour les victimes du tsunami comme pour les autres crises dans le monde, Kofi Annan a rendu hommage aux contributions fermes et annoncé la création d'un système de traçage financier pour garantir la transparence de la gestion des fonds, espérant que la réponse à cette crise « servirait de modèle » pour l'avenir.

Aceh : menace d'épidémie pour une population dépourvue de soins, alerte l'OMS

Alors que l'agence de l'ONU pour la santé alerte sur le grand nombre de personnes à Aceh qui n'ont reçu encore aucun soin pour leurs blessures et sur le risque d'épidémies, la Coordination humanitaire informe des restrictions à la circulation imposées par le Gouvernement indonésien au personnel humanitaire, tandis que l'agence de l'ONU pour l'enfance continue d'alerter sur le risque de trafic d'enfants dans toute la région.