🎙️ RDC : Notre mission de protection des civils demeure inchangée, affirme le numéro 2 de la MONUSCO

🎙️ RDC : Notre mission de protection des civils demeure inchangée, affirme le numéro 2 de la MONUSCO

Télécharger

Un « calme précaire » règne à Goma, Beni et Butembo, dans l’est de la RDC, où, cette semaine la mission de maintien de la paix des Nations Unies en République démocratique du Congo, la MONUSCO, a fait l’objet de violentes manifestations.

Quatre Casques bleus de l'ONU ont été tués, ainsi que treize manifestants civils congolais qui réclamaient que la Mission fasse davantage pour protéger les communautés des nombreux groupes armés qui parcourent l'Est de ce vaste pays riche en minerais. 

La MONUSCO garde une vigilance extrême sur l’ensemble de la zone avec le renforcement des autorités congolaises.

La situation est très préoccupante, mais comme l'explique le chef adjoint de la MONUSCO, Khassim Diagne, à Daniel Johnson d’ONU Info à Genève, tous les efforts sont faits pour rétablir le calme, enquêter sur les meurtres et la Mission reste engagée dans son mandat de protection des civils.

 

(Interview :  Khassim Diagne, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour la protection et les opérations de la MONUSCO ; propos recueillis par Daniel Johnson)

Audio Credit
ONU Info
Durée audio
4'38"
Crédit Photo
ONU/ Byobe Malenga