Covid-19 / Afrique : les investissements étrangers risquent de chuter de 40% en 2020

19 juin 2020

Les IED, les investissement étrangers directes, devraient chuter de près de 40% en 2020, puis de 5% à 10% encore en 2021, avant de reprendre, dû à la l’impact de la pandémie du coronavirus, selon la 30eme édition du rapport sur les investissements mondiaux de la CNUCED, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement.  

En Afrique les flux d’investissements étaient déjà en déclin de 10 % en 2019, en raison de la baisse de la demande des produits de base et de la croissance atone de l’économie mondiale et régionale.

Précisions d'Alexandre Dabbou, Chef du Bureau du Directeur de la Division des investissements à la CNUCED 

 

(Extrait sonore : Alexandre Dabbou, Chef du Bureau du Directeur de la Division des investissements à la CNUCED; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Crédit audio:
ONU Info
Durée audio:
1'26"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.