Mankeur Ndiaye : « Les affrontements entre groupes armés constituent de graves menaces pour la protection des civils »

20 février 2020

Devant les Quinze, le Représentant spécial de l'ONU en RCA et Chef de la MINUSCA, Mankeur Ndiaye, tout en se félicitant des avancées obtenues depuis la conclusion en février 2019 de l'Accord pour la  paix, a déploré les appels à la violence et la reprise des combats à Birao et Ndele.

« Malgré l'amélioration de la sécurité générale du pays, il reste des poches d'instabilité, principalement liées aux affrontements entre groupes armés qui se disputent le territoire et les ressources », a déclaré Mankeur Ndiaye.

« Ces affrontements constituent de graves menaces pour la protection des civils et ont également entraîné une augmentation des tensions intercommunautaires dans des endroits comme Birao, Bria et Alindao », a-t-il ajouté.

Il a toutefois estimé que cela n’a guère entamé la détermination de la MINUSCA à s’acquitter de son mandat pour protéger les civils, renforcer l'état de droit et soutenir la préparation des élections présidentielle et législatives de 2020 et 2021.

Crédit audio:
Mankeur Ndiaye, Représentant spécial de l'ONU en République centrafricaine et chef de la MINUSCA
Durée audio:
10'44"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.