Sans armes nucléaires, les pays pourraient se focaliser sur la paix et le développement plutôt que sur la guerre (ONU)

29 août 2019

En ce 29 août, le monde marque la Journée internationale contre les essais nucléaires. 

Dans un monde où les tensions s’intensifient et les divisions se creusent, le Secrétaire général de l’ONU a réitéré son appel à tous les États qui ne l’ont pas encore fait de signer et de ratifier le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, pilier central de l’action internationale dans ce domaine.

Plus de deux décennies après son adoption et bien qu'il ait reçu un large soutien - 184 signataires et 168 États l'ayant ratifiée – le Traité n'est pas encore entré en vigueur.

La Journée internationale contre les essais nucléaires marque la fermeture, en 1991, du site d'essais nucléaires de Semipalatinsk (Kazakhstan), le plus grand de l'ancienne Union soviétique. Plus de 450 essais y ont été effectués, et les effets se font encore sentir des décennies plus tard.

Pour en savoir plus sur la teneur de l'édition 2019 de la Journée, nous avons joint au Kazakhstan, le Dr Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif du l’Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE).

(Interview :  Dr. Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif de l'OTICE ; propos recueillis par Cristina Silveiro) 

Crédit audio:
ONU Info
Durée audio:
5'28"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.