Myanmar : la liberté de la presse toujours catastrophique

7 mai 2019

L’ONU s’est félicitée aujourd’hui de la libération des deux journalistes de Reuters, Kyaw Soe Oo et Wa Lone au Myanmar.  La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a salué leur libération qui intervient quatre jours après la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse où le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano leur a été décerné.

De son côté, le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a qualifié cette libération de bonne nouvelle mais que la situation pour la liberté d’expression dans le pays reste catastrophique. On écoute Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme

Crédit audio:
Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme à Genève
Durée audio:
1'7"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.