La pauvreté et la peine de mort sont inextricablement liées, déplore la Belgique

26 février 2019

Lors de la réunion-débat biennale de haut niveau du Conseil des droits de l’homme portant sur la peine de mort, ce mardi, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme s’est félicitée de la tendance à l’abolition de la peine capitale dans le monde.

La réunion était axée sur le droit à la non-discrimination et à l’égalité.

Michele Bachelet a constaté que les condamnés à mort sont souvent des personnes vulnérables, et que la pauvreté et les barrières linguistiques se traduisent souvent par un non-respect des obligations juridiques.

Des propos dont s’est fait écho le Vice-Premier ministre belge, Didier Reynders, parlant au nom des pays à l’origine de la réunion.

 

(Extrait sonore : Didier Reynders,  Vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères et européennes de la Belgique)

Crédit audio:
ONU Info
Durée audio:
5'23"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.