L’avenir du travail doit être centré sur l’être l’humain (OIT)

22 février 2019

Après 100 ans de lutte pour la justice sociale dans le monde du travail qui ont apporté la journée de travail limitée à huit heures, l’âge minimum de travail, le droit au repos, la sécurité et la santé au travail, la liberté syndicale, la protection pour les femmes enceintes, pour les travailleurs vulnérables, y compris les travailleurs domestiques et migrants, ou encore la protection contre la discrimination, l’Organisation internationale du Travail (OIT) se tourne désormais vers l’avenir du travail. 

Comment assurer que les transformations sans précédent que connait le monde du travail, avec l’arrivée des nouvelles technologies, du télétravail et de l’intelligence artificielle, mènent à une vie et à des emplois décents et durables pour tous ?

Autant de questions et de défis considérés dans les dix recommandations que vient de publier la Commission mondiale sur l’avenir du travail de l’OIT.

Éclairage par Maria Luz Vega, coordonnatrice de l’initiative sur l’Avenir du travail de l’OIT.

 

 

Interview :
Maria Luz Vega, Coordonnatrice de l’initiative sur l’Avenir du travail de l’OIT

Présentation et production :  Cristina Silveiro
Prise de son et mixage :   Carlos Macias

Crédit audio:
ONU Info
Durée audio:
14'57"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.