Le nombre de victimes de la traite des êtres humains est en augmentation (ONUDC)

7 janvier 2019

Le rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) indique que le nombre de victimes de la traite des êtres humains est en augmentation, tandis que les groupes armés et les terroristes trafiquent des femmes et des enfants pour générer des fonds et recruter. Pour autant, l'augmentation du nombre de victimes doit être appréhendée de façon nuancée met en garde Morgane Nicot, Experte à l'ONUDC.

Le rapport mondial publié aujourd'hui à Vienne a été présenté par le Directeur exécutif de l’ONUDC, Yury Fedotov, lors d’une réunion spéciale de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CPJPC) en présence de la ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl.

Sur la base d'informations fournies par 142 pays, le rapport examine les tendances et les schémas de la traite et met en lumière la traite des êtres humains dans les conflits armés.

Le document montre que 30% des victimes sont des enfants. Le nombre de filles est nettement supérieur à celui des garçons. L'exploitation sexuelle reste le principal objectif de la traite, représentant environ 59%.

Crédit audio:
Morgane Nicot, Experte pour la prévention du crime et la justice pénale à l'ONUDC; propos recueillis par Jérôme Longué, ONU Info.
Durée audio:
8'4"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.