Toby Lanzer : il faut que les choses appartiennent aux Afghans et soient dirigées par les Afghans eux-mêmes

27 novembre 2018

S’adressant aux journalistes au début de la Conférence de deux jours sur l'Afghanistan organisée au Palais des Nations Unies, à Genève, Toby Lanzer a déclaré que toutes les personnes qu’il avait rencontrées dans le pays souhaitaient la fin des violences. Comme pour dire que l’ONU serait prête à « assister » ce processus de paix « le moment venu ». « Les Nations Unies feraient tout ce qui est en leur pouvoir pour aider les Afghans, avec l’appui de la communauté internationale », a insisté M. Lanzer.

« En Afghanistan, 3,6 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, soit le niveau quatre de l’insécurité alimentaire. Soyons clairs, je pense que c’est à un pas de la famine ; Cela montre à quel point cette sécheresse a frappé en 2018 », a précisé M. Lanzer. Le Coordinateur humanitaire de l’ONU rappelle d’ailleurs que si « jusqu’à présent cette année, 675.000 Afghans sont revenus d’Iran, dans le même temps, un demi-million de personnes ont été forcées de quitter leur foyer dans le pays, en raison des violences et de la sécheresse ».

A noter que la conférence de Genève s’inscrit dans la continuité des conférences sur l’Afghanistan de Bonn (2011), Tokyo (2012), Londres (2014) et Bruxelles (2016), et sera l’occasion de passer en revue tous les aspects des efforts déployés dans le pays, ainsi que les engagements des autorités afghanes, et des bailleurs de fonds internationaux, afin de renforcer leur action en faveur du développement socio-économique du pays et du processus de paix.

Crédit audio:
Toby Lanzer, Représentant spécial adjoint des Nations Unies en Afghanistan
Durée audio:
48"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.