Mali : les Nations Unies préoccupées par la reprise des violences dans le centre du pays 

17 juillet 2018

Depuis le début de l’année, la Division des droits de l’homme de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a recensé 99 incidents de violence intercommunautaire qui ont fait au moins 289 morts parmi les civils. Soixante-seize de ces incidents - environ 77% du total - se sont produits dans la seule région de Mopti, dont 49 depuis le 1er mai dernier.

« Nous sommes profondément préoccupés par l’augmentation de la violence perpétrée à travers sur des lignes de démarcation communautaires dans la région de Mopti au centre du Mali », a déclaré Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme, lors d’un point de presse ce mardi à Genève.

Dans un entretien accordé à ONU-Info, le Directeur de la Division des droits de l’homme de la Mission onusienne au Mali a précisé que « ce sont des violences perpétrées par des milices communautaires visant d’autres communautés ». « Des civils sont aussi ciblés par les groupes armés radicaux appelés aussi groupes terroristes », a ajouté Guillaume Ngefa.

(Interview : Guillaume Ngefa, Directeur de la Division des droits de l’homme de la MINUSMA et Représentant du Haut-Commissaire aux droits de l’homme au Mali ; propos recueillis par Alpha Diallo)

 

 

 

Crédit audio:
Guillaume Ngefa, Directeur de la Division des droits de l’homme de la MINUSMA au Mali ; propos recueillis par Alpha Diallo)
Durée audio:
6'40"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.