Burundi : les enfants victimes de la recrudescence de la violence

15 mai 2018

Au Burundi, l’ONU et notamment l’UNICEF s’inquiètent de la recrudescence de la violence à l’entame du « référendum constitutionnel controversé de jeudi prochain ».

Les Nations Unies observent une montée de la tension suite à une récente attaque meurtrière contre un village qui a fait 26 morts parmi les civils dont dix femmes et onze enfants.

L’attaque a été perpétrée, le 11 mai dernier aux environs de 22 heures, par des hommes armés non identifiés dans le village de Ruhamagara, dans la province de Cibitoke, à environ 60 kilomètres au nord-ouest de Bujumbura, la capitale burundaise.

De son côté, l’UNICEF souligne que selon plusieurs rapports, des enfants ont été délibérément pris pour cible lors de cette attaque. 

« Les enfants ont toujours besoin de paix et de protection », a déclaré Leila Pakkala, Directrice du Bureau régional de l’UNICEF pour l’Afrique orientale et australe. « L’UNICEF appelle toutes les parties à garantir immédiatement le plein respect du droit des enfants à la sécurité et à leur protection contre la violence. »

Crédit audio:
Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF.
Durée audio:
50"

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.