Burundi : ''il existe un climat d'intimidation'', selon la Commission d'enquête

13 mars 2018

La Commission d’enquête sur le Burundi a déploré mardi, à Genève, que le manque d'amélioration de la situation politique, sécuritaire, économique, sociale et des droits de l’homme. L'une des ses membres, Françoise Hampson, a fait valoir que les libertés publiques continuent d’être fortement restreintes dans le pays.  Les membres, encore présents au Burundi, des organisations de la société civile continuent de subir des pressions ou d’être arrêtés.

Crédit audio:
Françoise Hampson, membre de la Commission d'enquête sur le Burundi.
Durée audio:
2'32"