CNUCED : chute des investissements étrangers directs dans le monde en 2017

22 janvier 2018

Les flux mondiaux d’investissements étrangers directs (IED) ont diminué de 16% en 2017 pour atteindre 1,52 milliard de dollars américains, contre 1,81 milliard de dollars en 2016.

Selon le dernier rapport de la CNUCED sur les tendances mondiales des investissements, l’effondrement des flux d’IED vers les pays développés (-27%) a été le principal facteur expliquant ce déclin mondial. Une forte baisse des flux a été ainsi enregistrée en Europe (-27%) ainsi qu’en Amérique du Nord (-33%), principalement en raison d’un retour du niveau des flux d’IED au Royaume-Uni et aux Etats-Unis après les hausses notées en 2016.

Toutefois, les flux ont légèrement augmenté dans les pays en développement d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes et sont restés stables en Afrique. Les pays en développement d’Asie ont d’ailleurs retrouvé leur position de première région bénéficiaire d’IED au monde, suivie de l’Union européenne et de l’Amérique du Nord.

Par ailleurs, la CNUCED note que des prévisions de croissance économique plus élevées, des volumes d’échanges et des prix des produits des matières premières indiqueraient normalement une augmentation potentielle des investissements étrangers directs en 2018. « Cependant, des risques géopolitiques élevés et une incertitude politique pourraient avoir une incidence sur l’ampleur et les contours de tout redressement des IED en 2018 », avertit la CNUCED. « De plus, les réformes fiscales menées présentement aux États-Unis affecteront de manière significative les décisions d’investissement des multinationales américaines, avec des conséquences dans les investissements mondiaux », conclut cette agence onusienne basée à Genève.

(Extrait sonore : Kalman Kalotay, Economiste à la CNUCED ; propos recueillis par Alpha Diallo)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.