RCA: 100.000 personnes ont besoin d’aide humanitaire urgente à Paoua

16 janvier 2018

Suite aux violences dans la région de Paoua, en République centrafricaine, 100,000 personnes ont besoin d'aide humanitaire urgente, a averti mardi le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

Au cours des trois dernières semaines quelques 60.000 personnes sont venues se réfugier dans cette ville du nord-ouest du pays fuyant les violences entre groupes armés,  qui seraient liées notamment à la transhumance dans la région.

Les déplacés ont été accueillis par la population locale, qui ont puisé dans leurs réserves pour les appuyer. Tous se retrouvent désormais à court d’aliments malgré le fait que la région soit un des greniers du pays.

Une aide est en cours mais elle doit être renforcée.

La plupart des personnes déplacées sont des femmes et des enfants, ce qui soulève des problèmes de protection spécifiques, à 'instar des cas de violence basée sur le genre qui ont été signalés.

Lors d’une récente mission dans la région d'évaluation du Bureau des affaires humanitaires avec les autorités de la République centrafricaine, les personnes déplacées ont réclamé une protection afin de pouvoir regagner leurs foyers.

Selon l’OCHA, après considération, elles ont clairement expliqué qu’elles refusent la création d’un site pour déplacés par crainte qu’elles n'y reste longuement alors qu'elles abondent de provisions dans leurs lieux d'origines.

Les humanitaires ont demandé au gouvernement et à la Mission des Nations Unies dans le pays (MINUSCA) d’agir afin que la paix puisse être rétablie dans la région.

Ils ont  fermement condamné les violences à l’encontre des civils et appellent à leur protection.

(Extrait sonore : Joseph Inganji, chef des opérations du bureau d'OCHA; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.