FAO: Renforcer la résilience des éleveurs et du bétail en Haïti

15 janvier 2018

Depuis le tremblement de terre dévastateur de 2010 en Haïti, cette île des Caraïbes n’a pas été épargné par des évènements climatiques extrêmes tels que Sandy, Matthew, ou encore Maria. Sa situation géographique, entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique la rend vulnérable à ces aléas climatiques et qui, selon les experts, devraient devenir de plus en plus fréquents dans les années à venir.

Le secteur de l’élevage, moyen d’existence pour nombreux haïtiens, paie un lourd tribut. Ainsi l’Ouragan Matthew a entrainé des pertes de l’ordre de 60% du gros bétail et de 85% des volailles. Nombre des animaux ayant survécu au choc sont tombés malades. Etant donné les coûts exorbitants des traitements vétérinaires ou parfois l’indisponibilité des médicaments vétérinaires, les éleveurs peinent à soigner leur bétail. Grâce à des cliniques vétérinaires mobiles à travers l’ île, l’élevage reprend ses forces. Elles ont permis de traiter le bétail mais aussi rendre ces communautés plus résilientes au changement climatique.

Dans l’objectif de faciliter l’accès régulier du bétail aux soins vétérinaires dans les communautés, des séances de sensibilisation, formation, recyclage ont été réalisées, en parallèle aux Cliniques mobiles de santé animale. À ce jour, 25 Agents vétérinaires et 200 Agro-éleveurs ont bénéficié de formation et/ou de recyclage en santé et nutrition animales. Ces derniers ont appris à fabriquer des Blocs Multi-Nutritionnels (BMN) pour le bétail, en utilisant les produits locaux (son de blé ou de riz, sel, poudre d’os, plantes locales : Moringa ou Lucena, mélasse, entre autres) dont l’achat contribue également à stimuler l’économie locale.

(Reportage d’Anaïs Hotin de la FAO)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.