Madagascar peut faire disparaître les épidémies de peste, selon l'OMS

8 janvier 2018

En visite à Madagascar depuis dimanche 7 janvier, le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a encouragé les investissements dans le système de santé pour lutter contre la peste.

« Madagascar peut faire disparaître les épidémies de peste grâce à des investissements stratégiques dans son système de santé - y compris un meilleur accès aux soins, une meilleure préparation, une meilleure surveillance et une meilleure capacité d'intervention, et la mise en œuvre du Règlement sanitaire international », a déclaré le Dr Tedros, cité dans un communiqué de presse.

Lors de sa visite de trois jours, le chef de l'OMS doit rencontrer des survivants de la peste et des familles affectées, des ministres, le Président ainsi que des représentants des agences des Nations Unies et des organisations partenaires. Il doit également visiter également un centre de traitement de la peste et le Centre national opérationnel et stratégique de surveillance épidémiologique.

Dr Tedros a remercié les autorités nationales pour leur leadership et leurs partenaires pour leur soutien lors de la récente épidémie de peste qui a fait plus de 200 morts en quatre mois.

« Cette épidémie de peste pulmonaire sans précédent a été contenue grâce aux efforts inlassables des agents de santé malgaches et de leurs partenaires. L'OMS continuera de soutenir la préparation, le contrôle et la réponse à la peste, et nous appelons nos partenaires internationaux dans le domaine du développement à nous aider à mettre fin aux épidémies humaines. Cela inclut une meilleure compréhension des facteurs qui permettent à la peste de se propager, et le renforcement des capacités nationales pour gérer des situations d'urgence similaires à l'avenir », a-t-il dit.

Bien que la phase aiguë de l'épidémie ait été déclarée terminée par les autorités sanitaires fin novembre 2017, la peste est saisonnière à Madagascar, généralement entre septembre et avril de chaque année.

Le Directeur régional de l'OMS pour l'Afrique, le Dr Matshidiso Moeti, qui accompagne Dr Tedros lors de sa visite, a averti que la riposte devait être poursuivie jusqu'à la fin de la saison de la peste et au-delà.

« Nous devons maintenir un système d'alerte et de réponse solide pour détecter rapidement et répondre aux nouveaux cas de peste au fur et à mesure qu'ils apparaissent », a déclaré le Dr Moeti. « L'OMS a besoin d'urgence de 4 millions de dollars supplémentaires pour soutenir les opérations de secours au cours des trois prochains mois et jusqu'en avril 2018 ».

(Interview : Charlotte Ndiaye, représentante de l'OMS pour Madagascar; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.