Libye : l’OIM rapatrie 180 migrants vers le Nigéria

8 janvier 2018

L’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM) en Libye a affrété ce lundi son deuxième vol de l’année 2018 avec 180 migrants rapatriés vers le Nigéria. Ceci rentre dans le cadre d’un programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration qui a permis de rapatrier 19.370 migrants en 2017.

Selon Florence Kim, chargée de la communication et des médias dans l’Afrique de l’ouest et centrale à l’OIM, '' le Nigéria constitue la première nationalité de migrants qui tentent la traversée de la Méditerranée par la Libye . En 2016 il y avait eu plus de 18,000 nigérians qui avaient été recensés, en 2017 plus de 36,000.  Et par conséquent ce deuxième vol qui est affrété pour rapatrier 180 nigérians ce soir, fait partie de cette solution qui a été mise en place par plusieurs, avec l'Union Européeenne  et les leaders africiains notamment, pour pouvoir mettre à l'abri  le plus possible de migrants qui sont actuellement en Libye''

L’OIM a identifié 432.574 migrants en Libye, principalement dans les régions de Tripoli, Misrata et Almargeb, et estime le nombre de migrants entre 700.000 et un million.

Quelque 11.074 migrants sont retournés dans leurs pays d’origine depuis que l’OIM a intensifié ses efforts pour faciliter l’aide aux migrants intéressés par l’aide au retour et suite aux troubles survenus à Sabratha au début du mois d’octobre. Les quatre premiers pays de retour en 2017 étaient le Nigéria, la Gambie, la Guinée Conakry et le Mali.

(Interview : Florence Kim, Chargée de la communication et des médias dans l’Afrique de l’ouest et centrale à l’OIM ; propos recueillis par Florence Westergard)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.