RDC : l'ONU lance l'enquête sur l'attaque à Semuliki

8 janvier 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies a chargé Dmitry Titov, de la Fédération de Russie, de mener l’enquête spéciale sur la récente attaques contre des Casques bleus et des bases de maintien de la paix dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC).

Cette enquête spéciale doit porter sur l'attaque du 7 décembre dernier, à Semuliki, au cours de laquelle 15 soldats de la paix tanzaniens ont été tués, 43 blessés et un porté disparu.

Elle doit examiner les circonstances entourant ces attaques, évaluer la préparation globale de la MONUSCO ainsi que sa réaction aux événements. L’enquête doit également apporter des recommandations sur la façon d'empêcher de telles attaques à l'avenir ou d’empêcher leurs conséquences mortelles si elles se produisent.

L'équipe d'enquête se rendra en RDC en début janvier et se rendra également dans les pays concernés de la région des Grands Lacs. Elle sera composée des officiels des Nations Unies ainsi que de deux officiers militaires de la Tanzanie.

Dmitri Titov a rejoint les Nations Unies en 1991. Il a été Sous-Secrétaire général à l'État de droit et aux institutions de sécurité du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies (DOMP) de 2007 à 2017. Dmitri Titov a également été Directeur Afrique du Bureau des opérations au DOMP.

(Mise en perspective: Cristina Silveiro)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.