Sahara occidental : le chef de l'ONU s'inquiète de la montée des tensions

6 janvier 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies s’est dit profondément préoccupé samedi par les récentes escalade des tensions dans les environs de Guerguerat, dans la zone tampon du sud du Sahara occidental, entre la berme marocaine et la frontière mauritanienne.

Dans une déclaration, il a souligné que le retrait des éléments du Front Polisario de Guerguerat en avril 2017, ainsi que le retrait anticipé des éléments marocains de la région, étaient essentiels à la création d’un environnement propice à la reprise du dialogue sous les auspices de son Envoyé personnel Horst Kohler.

António Guterres a appelé les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à éviter l'escalade des tensions. Selon le chef de l’ONU, le trafic civil et commercial régulier ne devrait pas être entravé et aucune mesure ne devrait être prise qui pourrait constituer un changement au statu quo de la zone tampon.

(Mise en perspective: Cristina Silveiro)