Les sols sont « nos alliés silencieux» pour lutter contre le changement climatique, selon la FAO

5 décembre 2017

La mauvaise gestion des sols font qu’ils perdent leur carbone organique et libèrent des gaz à effet de serre, a affirmé le 5 décembre l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à l’occasion de la Journée mondiale des sols, placée cette année sous le thème «Prendre soins de la planète commence par les sols».

Les sols constituent le plus grand réservoir de carbone organique sur la Terre et sont « nos alliés silencieux » pour lutter contre le changement climatique, selon Isabelle Verbeke, la Coordonnatrice de la campagne de la Journée mondiale des sols au sein du Partenariat mondial sur les sols à la FAO lors d’une interview à ONU Info.

L’agence onusienne souligne que les 30 premiers centimètres du sol contiennent presque le double de carbone que celui présent dans notre atmosphère et des douzaines de fois le gaz à effet de serre d’origine humaine.

La FAO a publié mardi une « Carte mondiale du carbone organique du sol » avec la participation de 110 pays membres pour permettre une meilleure gestion des sols.

Au-delà de la séquestration de carbone, la FAO a également mis en exergue les multiples fonctions des sols, qui aident à réguler le climat, sont fondamentaux pour les cycles des éléments nutritifs, constituent l’habitat de nombreux organismes, permettent de réguler les crues, sont une source importante de composants pharmaceutiques et matériel génétique, sont le fondement des infrastructure humaines, fournissent les matériels de construction, et font partis du patrimoine culturel.

A l'occasion de la Journée la FAO a lancé des messages clefs liés aux bienfaits de la gestion des sols, y compris réduire la migration forcée, améliorer la nutrition, préserver la biodiversité, assurer l’approvisionnement en eau potable et atteindre la sécurité alimentaire.

L’Organisation a appelé à "chérir la terre sur laquelle nous marchons",  rappelant que les sols sont une ressources non-renouvelable et qu’il faut plus de 1000 ans pour reconstituer 1 cm de sol.

(Interview : Isabelle Verbeke, la Coordonnatrice de la campagne de la Journée mondiale des sols au sein du Partenariat mondial sur les sols à la FAO; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.