RDC : la MONUSCO déplore «une aggravation des crises» en 2017

26 décembre 2017

L’année 2017 a été difficile et complexe pour la MONUSCO et la RDC, a déclaré la porte-parole de la mission onusienne, Florence Marchal, mercredi 20 décembre au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa, déplorant «une aggravation des crises à la fois politique, économique, sécuritaire, humanitaire» dans ce pays.

«Nous avons perdu des casques bleus, nous avons des collègues experts des Nations unies qui ont été assassinés. Des milliers des Congolais ont dû être déplacés en raison des conflits, d’autres Congolais souffrent de la malnutrition sévère », a rappelé Florence Marchal.

Toutefois, a-t-elle assuré, la MONUSCO et tout le système onusien feront tout ce qu'ils peuvent pour la stabilité et le développement de ce pays.

(Extrait sonore: Florence Marchal, porte-parole de la MONUSCO)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.