Khadija al-Salami, une cinéaste qui combat les mariages précoces

1 avril 2016

Cette semaine, Escale s’intéresse au cinéma, et notamment au film « Moi Nojoom, dix ans, divorcée » réalisée par la cinéaste yéménite Khadija al-Salami.

Inspiré de l’autobiographie de Nojood Ali, qui a obtenu un divorce à l’âge de dix ans, ce film traite du douloureux problème des mariages précoces, une pratique encore très répandu au Yémen qui a aussi marqué l’enfance de la réalisatrice.

En marge de la projection de son film au Siège de l’ONU, Khadija al-Salami revient tout d’abord, dans nos studios, sur les raisons qui l’ont motivé à porter cette histoire à l’écran.

Interview : Khadija al-Salami, cinéaste et réalisatrice du film « Moi Nojoom, 10 ans, divorcée »

_ Interview, Présentation, production et mixage: Isabelle Dupuis

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.